Kansas – Matt Kenseth dompte le Kansas Speedway

Si Matt Kenseth a remporté l’épreuve de NASCAR Nationwide disputée sur le Kansas Speedway, les Kansas Lottery 300, ce sont Kyle Busch et Brad Keselowski qui ont le plus fait parler d’eux en fin de course avec un accident entre les deux pilotes ayant le plus gagné cette année.

Kenseth s’est échappé lors de la onzième et dernière relance de la journée à cinq tours de l’arrivée alors que Paul Menard a battu sur la ligne Regan Smith. Kyle Busch a finalement pris la quatrième place après avoir envoyé Brad Keselowski dans le mur au tour 188, provoquant ainsi la onzième neutralisation.


Justin Allgaier termine cinquième devant Austin Dillon qui prend la tête du championnat des mains de Sam Hornish Jr., seulement dix-septième, avec huit points d’avance alors qu’il ne reste que quatre épreuves à disputer. Parker Kligerman, Brad Sweet, Trevor Bayne et Elliott Sadler complètent le top-10.

Cette victoire est la seconde de Kenseth cette saison en Nationwide, sa neuvième sur l’ensemble des séries nationales NASCAR. S’il s’agît de son premier succès dans la deuxième division NASCAR au Kansas, il a foulé pour la vingt-huitième fois la Victory Lane dans cette série. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a estimé que la clé résidait dans sa façon de rester devant ses adversaires lors de la dernière relance.

Matt Kenseth : “Je savais que c’était important d’être devant. Regan m’a poussé juste ce qu’il fallait. Allgaier a poussé Busch. J’ai eu suffisamment de vitesse pour être devant au virage n°2 ce qui était le plus important, car à partir de là je pouvais utiliser toute la piste.”

Keselowski s’est emparé de la tête de l’épreuve lors d’une relance au tour 151, mais a dû céder quinze tours plus tard sous les assauts de Matt Kenseth. Kyle Busch s’est ensuite rapproché du pilote Penske pour la deuxième position. Tandis que les deux champions Nationwide se sont battus pour la deuxième place, Kenseth en a profité pour s’échapper en tête du peloton.

Un contact entre la Toyota Camry n°54 et la Ford n°22 a envoyé Keselowski dans l’herbe puis le muret extérieur. “Vraiment ?!” a alors réagi Keselowski lorsqu’il a perdu le contrôle de sa voiture.

À l’issue de la course le pilote Penske a exprimé son mécontentement et suggéré qu’il pourrait se venger lors d’une des sept dernières manches de la saison de Sprint Cup.

Brad Keselowski : “J’ai été sorti par un pilote sale. Il n’y a pas d’autre façon de le dire. Il m’a mis dans le mur lors de la course de Truck de Chicago et en Nationwide il a fait ces merdes. Je peux vous dire que ce ne sera pas la dernière. Je me sens mal pour ces gars, ceux de la n°54, qui vont devoir réparer ses conneries. Cela fait partie de la course et il va falloir faire avec. Maintenant c’est la guerre.”

Du côté de Kyle Busch la version est différente. S’il endosse la responsabilité de l’incident il refuse de dire que c’est volontaire.

Kyle Busch : “J’étais très sous-vireur dans le n°4. Je me suis battu contre ces conditions, contre lui. Je pensais que j’avais une chance de la passer alors je suis resté sur l’accélérateur et je l’ai touché. Brad sait ce qu’est un pilote sale, car il en est un. Je n’ai encore jamais sorti un pilote sur demande. L’an dernier Brad m’a sorti pour intégrer le Chase, mais je suis une meilleure personne que ça.”

felis eget sem, tempus Praesent accumsan suscipit ut