Le Mans – Frédéric Gabillon s’impose lors de la première course

Avec Frédéric Gabillon en pole position et Ander Vilarino cinquième des qualifications, le départ de la première manche ELITE des Le Mans Finals sur le circuit Bugatti promettait d’être crucial et le moins que l’on puisse dire est qu’il l’a été.

Si Frédéric Gabillon a parfaitement géré le freinage à la chicane Dunlop pour s’échapper devant l’Espagnol Borja Garcia, parti de la deuxième ligne, les choses se sont moins bien passées pour le reste du peloton à commencer par Willy Boucenna, qui a loupé son freinage et poussé Vilarino en tête à queue.


Frédéric Gabillon : “On est content d’avoir fait une belle course. La pluie dans le tour de reconnaissance nous a mis le doute sur le choix des pneumatiques qui ont mis du temps à chauffer. Borja était très vite au début, mais il a été très propre. Je me suis ensuite focalisé sur le meilleur tour pour partir en pole demain, en vain. Je suis très heureux de cette victoire qui est importante pour mon team manager Joaquin Gabarron qui a perdu son père il y a deux jours. Demain je viserai la victoire pour garder mes chances au championnat.”

Reparti dix-septième, l’Espagnol s’est lancé dans une folle remontée pour limiter les dégâts au classement général. Dixième après le premier tour, le champion en titre de la discipline échoue au pied du podium.

En tête de l’épreuve de bout en bout, Gabillon s’est rapidement mis à l’abri d’une possible attaque de ses poursuivants, à commencer par Borjia Garcia qui dispute là sa première course en NASCAR Whelen Euro Series. Dans la seconde moitié de l’épreuve Frédéric Gabillon a chassé le chrono pour avoir le meilleur temps au tour de la course, synonyme de pole position demain, mais en vain il a buté sur le temps d’Ander Vilarino qui s’assure de cet accessit.

Borja Garcia : “Pour moi c’était difficile, car lors des deux séances d’essais hier nous étions en pneumatiques pluie. C’était très sympa de piloter cette voiture et les adversaires sont très compétitifs. Vivement demain, même si la voiture est sous-vireuse.”

Derrière Gabillon et Garcia, le podium est complété par Romain Iannetta, suivent Ander Vilarino et Yann Zimmer pour le top-5, puis Anthony Garbarino, Fabrizio Armetta, Guillaume Rousseau, Freddy Nordström et Willy Boucenna pour les dix premiers.

Romain Iannetta : “On a fait une très belle remontée aujourd’hui, car nous sommes partis de la onzième place ce qui démontre que la voiture était bien. Nous voulions chercher Borja Garcia en fin de course, mais il avait trop d’avance. Frédéric Gabillon est un ton au-dessus.”

Au championnat Ander Vilarino possède vingt points d’avance sur Frédéric Gabillon et trente-sept sur Yann Zimmer, tout se jouera donc demain pour connaître le champion.

Retrouvez l’interview des team managers Scorpus Racing, TFT, OverDrive et Rapido RAcing by Still avant la course OPEN 1

quis, ut odio et, elementum libero ipsum sit id, Praesent luctus