Talladega – McMurray au bon endroit au bon moment

Au terme d’une course sans grand temps mort c’est finalement Jamie McMurray qui s’est imposé lors des Camping World RV Sales 500 sur le Talladega Superspeedway. Le pilote de la Earnhardt Ganassi Racing décroche ainsi son premier succès de l’année, son second sur l’ovale de Talladega.

Jamie McMurray : “Je n’ai jamais eu la bonne ligne jusqu’à la fin, mais j’ai su être patient. Quand j’ai vu les lumières s’allumer, j’étais surpris et heureux.”


Cette course de Talladega a été marqué par son faible nombre de neutralisations, trois pour dix tours derrière la voiture de sécurité. Avec de très longues séquences sous drapeau vert, l’erreur était donc interdite, qui plus est pour les pilotes en lice pour le titre.

Dès le début de course certains choisissaient de se mettre à l’arrière du peloton pour éviter tout problème, parmi les pilotes on retrouvait Jeff Gordon, Kasey Kahne, Kevin Harvick ou encore Kurt Busch avant que ce dernier ne se décide à rejoindre la tête du peloton.

La stratégie était claire, enchaîner les tours loin des problèmes sans perdre le contact avec les leaders. C’est pourtant la mésaventure qui allait arriver à Kasey Kahne, le pilote de la Hendrick Motorsports continuant son Chase catastrophique. Il termine finalement à deux tours du vainqueur.

Lors du premier arrêt ravitaillement Kyle Busch manquait son emplacement, gêné par McMurray qui était à l’intérieur sur la voie des stands. En conséquence, le pilote de la Joe Gibbs Racing a été contraint de repasser au tour suivant par les stands pour ravitailler, perdant énormément de temps dans l’affaire.

Vainqueur la semaine dernière à Charlotte, Brad Keslowski allait lui aussi connaître un soucis en commettant un excès de vitesse dans la voie des stands. Pénalisé d’un passage par la voie des stands, le champion en titre de la série allait perdre un tour, tout comme Kyle Busch quelques minutes après lui. Si le pilote de la Joe Gibbs Racing allait pouvoir revenir dans le tour du leader lors de la deuxième neutralisation, Keselowski ne sera jamais en mesure de revenir.

Si la première neutralisation est intervenue au troisième tour pour l’explosion du moteur de Tony Raines, il a fallu attendre le 79ème passage pour voir une nouvelle sortie de la voiture de sécurité suite à la perte de contrôle de Marcos Ambrose qui est allé percuter la voiture de Juan Pablo Montoya.

La dernière neutralisation est intervenue dans le dernier tour lorsqu’Austin Dillon, qui pilotait la Chevrolet n°14, a perdu le contrôle de sa voiture et s’est violemment percuter par Casey Mears. La voiture de Dillon est alors montée très haut sous le coup de l’impact, mais est retombée sur ses roues, alors que tous les adversaires évitaient le petit-fils de Richard Childress. Cassey Mears est passé par le centre médical du circuit pour les vérifications d’usage et a déclaré se sentir bien.

libero. elit. venenatis Donec neque. mattis