Talladega vu de l’intérieur

De nombreux fans arrivent dans l’infield dès le mercredi précédent la course, jour de son ouverture alors qu’une partie d’entre eux est même présente dès le début de la semaine sur les campings extérieurs. Le camping est divisé en plusieurs zones suivant le mode de logement utilisé. Les utilisateurs de camping-car ou de caravane à l’intérieur des virages 1, 3 et 4 alors que les tentes sont situées a l’intérieur des virages 2 ou 3.

Pour ma part je n’arrive que le jeudi au circuit et l’on m’attribue l’emplacement 23, situé à l’intérieur du virage 3. Petit à petit, les autres campeurs viennent s’installer sur leurs emplacements respectifs en cette fin de jeudi. Mais cela ne suffira pas pour remplir intégralement le camping. De nombreux emplacements, en particulier pour la zone des campeurs, resteront inoccupés. Selon les habitués, jusqu’en 2007, les emplacements étaient tous pris mais la crise est passée par là et la fréquentation de Talladega a chuté à l’image de la NASCAR dans son ensemble.

Ma tente installée, je vais visiter le reste des campings de l’infield. Au cours de cette promenade je peux me rendre compte que le contact avec les autres fans est extrêmement aisé. J’ai pu discuter avec plusieurs personnes dès le jeudi soir alors que je ne connaissais absolument personne. Le fait d’être français facilite les contacts. Les américains ne voient pas souvent d’étrangers s’intéresser à ce sport et ils sont ravis que certains d’entre fassent le déplacement pour suivre les courses.




Lors du retour vers la tente, je longe Talladega Boulevard. C’est une zone rectangulaire d’environ 1 kilomètre de long sur 40 mètres de large qui est parallèle à la ligne droite arrière. C’est le centre festif du circuit. Les camping-cars sont garés sur les cotés laissant un passage pour les fêtards. De nombreuses sonos sont allumées avec des styles de musiques variés. L’ambiance est bonne. Un concert est même organisé le samedi soir. Il est accessible à tous les détenteurs de billets pour la course du dimanche.

Les campeurs, même ceux qui utilisent des tentes, sont très équipés. Ce qui fait qu’avec une voiture et une simple tente je me suis fait remarqué. Mes voisins d’en face m’ont invité pour que je puisse passer mon week-end de course dans un plus grand confort. C’est ainsi que j’ai passé la majorité de mon temps avec eux. Ils s’appellent Paul, Richie, Bobby, Tim et Ricky. Ils viennent de Memphis, de Charlotte et d’Atlanta et ils se retrouvent tous les six mois lors des courses de Talladega. De nombreux campeurs sont des habitués et se rendent visite de tentes en tentes ce qui donne l’impression d’une grande famille qui se retrouve deux fois par an.

Peu de personnes sortent de l’infield pour suivre les courses. Elles sont suivies du camping-car pour ceux qui le peuvent ou depuis les esplanades herbeuses situées le long de la ligne droite arrière. On a bien sûr pas de vue d’ensemble mais on est vraiment au plus près de l’action.

Pour de nombreux campeurs, le week-end de course ne s’achève pas le dimanche soir après la course mais le lundi matin à 11 heures au plus tard. Ceci permet de passer une soirée de plus ensemble et d’éviter les embouteillages. L’infield de Talladega retrouve ainsi son calme. Pour six mois.

ante. ut Lorem dolor. massa consectetur commodo Donec Aliquam tempus dolor