Kevin Harvick peut encore être champion!

La performance que réalise actuellement Kevin Harvick dans les playoffs de la NASCAR Sprint Cup est des plus solides. Le pilote de la Chevrolet n°29 de la Richard Childress Racing s’est imposé au Kansas, il a terminé à six reprises dans le Top-10 et a bouclé l’intégralité des 2595 tours possibles sur les huit premières épreuves du Chase pour une place moyenne à l’arrivée de 7.4.

Mais une performance solide – cette année en tous les cas – risque de ne pas être synonyme de succès. Avant d’aborder les AdvoCare 500 de ce week-end sur le Phoenix International Raceway, Harvick se retrouve à l’aube de son élimination de la course au titre. Le pilote vétéran originaire de Bakersfield en Californie est actuellement troisième du classement général à 40 points du leader Jimmie Johnson.

En clair, Harvick ne contrôle plus son destin. Tout ce qu’il peut faire c’est gagner la course et espérer que Johnson et Matt Kenseth trébuchent dans des proportions historiques.

Gagner dimanche est finalement la partie la plus simple de l’équation pour Harvick. La victoire de l’automne dernier dans le Chase avait été la troisième de ce pilote sur l’ovale de un mile. Il s’est également imposé à quatre reprises en NASCAR Camping World Truck Series et en NASCAR Nationwide Series sur le circuit de la Vallée du Soleil.

“Nous sommes en général plutôt bons à Phoenix comme par exemple l’année dernière. En début d’année également, mais nous n’avons pas utilisé la bonne stratégie et cela nous a fait perdre des positions.” explique Harvick qui a terminé 13ème à Phoenix au mois de mars. “Ce circuit permet vraiment de se bagarrer sur la piste et si votre voiture est bien réglée, vous pouvez doubler, mais il ne faut surtout pas oublier la stratégie.”

Harvick possède le cinquième meilleur Rating (99.0) à Phoenix, la cinquième meilleure vitesse moyenne avec 125.133 mph et le cinquième plus grand nombre de tours bouclés dans le Top-15 (4035/75.0%).

La course de dimanche sera l’avant dernière de ce pilote pour le compte de la Richard Childress Racing avant de rejoindre la Stewart-Haas Racing en 2014. Harvick a terminé dans le Top-5 du championnat lors de cinq de ses 12 saisons en NASCAR Sprint Cup avec comme meilleur résultat des troisièmes places en 2010 et 2011.

leo porta. ut dictum fringilla id Phasellus