Paul Menard est passé à deux doigts de la catastrophe…

Il se murmure que même derrière les vitres des luxueuses suites de l’Homestead-Miami Speedway, le son de l’explosion a ressemblé à un tir d’artillerie lourde.

En réalité, ce qui s’est passé au 232ème tours des Ford EcoBoost 400 de la NASCAR Sprint Cup Series dimanche n’était que la détonation venant du pneu arrière droit de la Chevrolet n°27 de Paul Menard.

La force de l’explosion a soufflé la roue entière de la voiture et a englouti l’équipage dans un nuage de fumée noire.

Les ennuis pour Menard ont commencé par un restart au 194ème tour, quand la ligne extérieure a fortement ralenti. Menard a enfoncé l’arrière du futur champion Jimmie Johnson et a à son tour été percuté dans le virage, supportant des dégâts à l’arrière de sa voiture.

Paul Menard : “Lors de ce restart, tout le monde s’est empilé et nous avons subi quelques dégâts à l’arrière et une crevaison. Je suppose qu’une bande de caoutchouc est venu s’enroulé autour de l’axe. Je suis rentré au stand deux ou trois fois pour essayer de réparer les dégâts et de retirer la gomme. Nous n’avons pas pu tout récupérer et je suppose qu’il a juste pris feu.”

“Je ne l’ai pas vraiment su jusqu’à ce qu’il y ait des étincelles qui entrent dans la voiture. Ce qui m’a bien sûr semblé assez bizarre. Environ un tour plus tard, on m’a dit que la voiture était en feu. J’ai ensuite perdu les freins et cette satané roue a explosé.”

Menard n’a pas été touché et plusieurs de ses mécaniciens ont échappé de peu à une blessure lors que la roue a volé, mais après cela, la voiture n’a pas pu reprendre la piste.

leo. odio Donec nunc fringilla mattis