Tristan Vautier étudie ses options pour 2014

Le rookie de l’année 2013 d’IndyCar Series a effectué une première saison respectable. Avec un seul top 10 à son actif, en partie dû à un manque de réussite, le Martinérois a tout de même montré une belle pointe de vitesse au volant de la DW12 n°55.

Comme nous l’évoquions régulièrement, Sam Schmidt était enclin à donner une seconde chance au Français sous réserve d’apporter un budget. Ayant utilisé la bourse d’un million de dollars allouée au champion IndyLights Series pour rouler cette année, Vautier se voyait dans l’obligation d’apporter de nouveaux sponsors. Malgré tout, avec la perte du soutien de Hewlett-Packard, la situation financière de l’équipe Schmidt Peterson Motorsports se voyait dégradée et une solution a dû être trouvée rapidement.

Peu après la course de Fontana, le jeune pilote de 24 ans a commencé à chercher un volant : “Je suis actuellement en discussion avec des équipes d’IndyCar car j’ai l’impression que mon travail n’a pas été terminé. Des teams qui participent aux quatre courses d’endurance m’intéressent aussi mais ce va dépendre de la tournure que vont prendre les choses en IndyCar. Je pourrais également envisager de participer au championnat USCC à temps complet l’année prochaine.”

Tristan Vautier a quelques pistes mais rien de sûr : “Certaines équipes veulent m’engager – sans pour autant apporter du budget – mais je sais que ce serait plus facile si j’en apportais…”

Cette semaine, Vautier était en Floride pour discuter avec des équipes qui pourraient lui permettre de piloter une voiture lors des 24h de Daytona fin janvier : “C’est mon objectif, j’aime la course automobile et je veux piloter autant que possible. Si je pouvais faire les deux championnats (IndyCar et USCC. Ndlr) ce serait parfait pour moi.” concluait-il.

Il reste encore quelques places en IndyCar mais celles-ci sont chères. Espérons que la situation se débloque rapidement pour le Français qui mérite, à l’instar de Newgarden, une année supplémentaire pour montrer son talent au plus grand monde…

leo. Nullam mattis id dapibus tempus