Kurt Busch a qualifié la n°78 en playoffs

Lorsque la saison a débuté peu de gens, pour ne pas dire personne, voyaient une qualification de la Furniture Row Racing en playoffs. Cette équipe, composée d’une seule structure, la n°78, n’a pourtant jamais baissé les bras et a su se qualifier pour la toute première fois de son histoire en playoffs. Un top-20 au championnat signifiait une bonne saison pour l’équipe localisée à Denver, mais avec un top-10 les espoirs ainsi que les attentes sont placés très haut pour 2014.

Cette histoire de David contre Goliath est en grande partie due à Kurt Busch, bien emmené par son chef d’équipe Todd Berrier. Lors des dix dernières courses de la saison l’équipe s’est même mise à rêver plus haut, mais malgré cette dixième place le bilan est très positif puisque l’équipe s’est désormais construire des voitures très rapides semaine après semaine.


Certes Kurt Busch n’a pas gagné cette saison, mais il a réalisé onze top-5, un de moins que son record sur une saison. Avant l’arrivée de Busch dans cette équipe la Furniture Row Racing comptait 199 départs pour trois top-5, dont la victoire de Regan Smith à Darlington en 2011.

Pourtant après dix courses il était difficile d’envisager une place en playoffs puisque Kurt Busch n’était que vingtième avec trois top-10. Puis le Darlington Raceway s’est présenté au petit monde de la Sprint Cup. Une pole position, soixante-neuf tours menés et une quatorzième place à l’arrivée et la machine était lancée.

Lors des sept courses qui ont suivi celle disputée sur l’ovale de la Caroline du Sud, Kurt Busch a enregistré cinq arrivées parmi les dix premiers, insuffisant pour être dans les dix premiers, mais suffisant pour s’en rapprocher dangereusement et devenir une menace pour ses adversaires.

La fin de saison régulière a également souri à l’aîné des frères Busch qui a signé cinq top-10 lors des six dernières épreuves dont une deuxième place à Richmond et deux troisièmes place à Pocono tout d’abord puis au Michigan.

Quatrième pour l’ouverture des playoffs, Kurt Busch allait terminer hors du top-10 lors des deux courses suivantes avant de terminer deuxième au Kansas, puis le trou noir pendant quatre courses qui s’avèrera fatidique pour aller décrocher le titre.

Le contrat de Kurt Busch avec la Furniture Row Racing s’est bien terminé, contrairement à ses précédents, que ce soit à la Roush Fenway Racing où il a été écarté pour les deux dernières courses de la saison 2005, à la Penske Racing en 2011, ou encore à la Phoenix Racing l’an dernier où il avait carrément tiré à boulet rouge sur son équipe.

En 2014 il rejoindra les rangs de la Stewart-Haas Racing, équipe dans laquelle il retrouvera deux pilotes avec lesquels il a eu des contentieux dans le passé, Tony Stewart d’une part et Kevin Harvick d’autre part.

Lorem ultricies suscipit id facilisis felis risus. luctus Aenean