Clint Bowyer ou l’histoire d’un tour à Richmond…

C’est l’histoire d’un tour… lors d’une course nocturne… nous sommes à Richmond au début du mois de septembre… il reste moins de dix tours à couvrir et Clint Bowyer part en tête à queue, car son bras le gratte. Voila comment résumer le plus succinctement possible la saison 2013 de Bowyer.

Le drapeau jaune créé par Clint Bowyer à cet instant de la course est on ne peut plus crucial pour de nombreux pilotes cherchant à se qualifier en playoffs, parmi lesquels Ryan Newman leader de la course et Martin Truex Jr. coéquipier de Bowyer.


Il faudra également plusieurs jours aux instances NASCAR pour revoir les images et prendre différentes décisions, comme la pénalisation de la Michael Waltrip Racing pour manipulation du résultat, mais aussi la qualification de plusieurs autres pilotes, Ryan Newman au dépend de Martin Truex Jr. et Jeff Gordon ce qui portera le Chase à treize pilotes.

Malgré cette pénalité, Clint Bowyer peut défendre ses chances pour le titre de champion des pilotes. Un après avoir terminé vice-champion de Brad Keselowski, Clint Bowyer s’est finalement classé septième sans la moindre victoire, mais avec dix top-5 et dix-neuf top-10.

“Du fait des circonstances je suis particulièrement fier de l’endroit ou nous sommes,” déclarait Bowyer au début des playoffs. “Avec toute cette distraction il aurait été facile de perdre la balle des yeux et ainsi ses objectifs.”

Malgré deux résultats décevants à Las Vegas puis à Fontana, Bowyer a su rebondir par une deuxième place à Martinsville en avril avant d’enchaîner avec des top-5 au Kansas puis à Richmond ce qui le plaçait à ce moment là en cinquième position du classement général.

Si les victoires ont continué à lui échapper, Bowyer affichait une belle régularité jusqu’à la seconde épreuve du Michigan où il occupait la deuxième place au général derrière Jimmie Johnson. Les deux dernières courses de la saison régulières ont été plus compliquées pour le pilote de la Michael Waltrip Racing avec une casse moteur sur la piste d’Atlanta, puis Richmond où il n’a pu faire mieux que vingt-cinquième.

Bowyer termine la saison avec deux top-10 lors des trois dernières courses, au Texas et à Homestead, mais encore une fois sans la moindre victoire.

Clint Bowyer : “Je suis très fier de la saison que nous avons eu. Nous étions constants toutes les semaines. Nous courrions devant et nous avons occupé la deuxième place pendant la majorité de la seconde moitié, mais il nous manque une victoire.”

Pour la première fois depuis quatre saisons Bowyer termine sans la moindre victoire, une statistique qu’il souhaitera corriger l’an prochain.

venenatis Praesent massa elementum ultricies mattis vel, neque. facilisis ut id consectetur