Dale Earnhardt Jr. de retour à son meilleur niveau ?

En 2013 Dale Earnhardt Jr. a participé au Chase pour la sixième fois de sa carrière, mais il a surtout signé sa meilleure saison depuis son arrivée à la Hendrick Motorsports en 2008. Pourtant il lui a manqué une chose essentielle, une victoire, chose après laquelle il court depuis la première épreuve du Michigan en 2012.

“Je suis heureux d’avoir roulé aussi bien cette saison,” confiait Earnhardt après la finale. “Cela a été l’une de mes meilleurs années, certainement la meilleure depuis que je travaille avec Hendrick. Le mérite en revient aussi à mon équipe. Steve Letarte, mes ingénieurs, ils ont tous fait un travail incroyable pour fournir ces voitures toutes les semaines.”


Pour sa troisième année avec Steve Letarte dans le rôle du chef d’équipe, Earnhardt et l’équipe n°88 ont commencé la saison avec cinq arrivées consécutives dans les sept premiers, dont une deuxième place à Daytona pour l’ouverture de la saison puis une seconde sur l’Auto Club Speedway en mars qui lui a permise de prendre la tête du championnat.

Même s’il n’a jamais gagné, c’est en fin de course qu’il a très souvent fait la différence. Ainsi, sur l’ensemble de la saison il est celui qui a gagné le plus de positions sur les dix derniers pour cent des courses avec 68. Il était par exemple treizième à Fontana à vingt tours du drapeau à damier.

“Si vous regardez les statistiques, nous avons fait de belles choses, notamment en fin de course où nous avons doublé de nombreuses voitures dans les vingt ou dix derniers pour cent,” confiait Eearnhardt au moment de tirer le bilan de sa saison. “Il y a deux courses qui me viennent à l’esprit, Bristol au printemps et Fontana, avec quelques tours à faire nous ne sommes pas dans le top-10 et Steve fait les bons choix stratégiques pour nous permettre de gagner des positions sur la piste. Je ne sais pas vraiment si c’était son plan, mais c’était surement le bon.”

Après sa prise de pouvoir au championnat Earnhardt a connu un coup de moins bien à Martinsville puis au Texas où il a rencontré un problème mécanique. La mauvaise série s’est aussi poursuivie à Charlotte en mai puis au Michigan en juin avec des problèmes moteurs dans les deux cas. Deux top-5 lors des deux courses de Pocono lui ont permis de rester à flot et de ne pas tomber pire que septième au classement.

Lors des playoffs Earnhardt a enregistré la quatrième meilleure moyenne à l’arrivée avec 8,5 signant au passage trois deuxièmes places. Il a même le titre honorifique de meilleur pilote sur les cinq dernières courses avec une place moyenne à l’arrivée de 3,8.

Le pilote de la Hendrick Motorsports peut se montrer serein et fier de son équipe. S’il n’a pas gagné et qu’il paraîtrait bien ambitieux de le citer comme favori pour le titre la saison prochaine, Dale Earnhardt Jr. a en tout cas acquis la régularité, cette même régularité qui lui avait fait défaut ces dernières années.

ut eleifend luctus sed libero. sit et,