Kyle Busch enfin prêt à jouer le titre ?

Depuis des années Kyle Busch est présenté comme l’un des pilotes les plus talentueux, mais avant le début de la saison 2013 de Sprint Cup, il ne compte qu’un seul top-5 au championnat en huit saisons, un bilan bien trop maigre pour en faire un prétendant légitime au titre de champion. En effet, à l’entame de la saison Kyle Busch est surtout connu pour gagner beaucoup, notamment en Nationwide et en Truck, mais qui n’est pas capable de conclure en Sprint Cup quand l’occasion se présente, la saison 2008 étant encore le plus exemple.

Cependant, en 2013 Kyle Busch a changé et il faut le signaler. Celui qui baissait les bras en playoffs une fois que le titre de champion était hors de portée n’a pas abdiqué cette saison et s’est battu jusqu’au bout pour aller chercher une quatrième place à l’arrivée.


“C’est la première année que je suis totalement concentré sur l’intégralité du Chase en me disant que peu importe si nous sommes éliminés, nous devons continuer à nous battre”, confessait Kyle Busch à l’issue de la finale de cette saison 2013. “Par le passé si je ne pouvais pas gagner le championnat, je me foutais de la place à laquelle je terminais.”

Deuxième à Chicagoland et au New Hampshire, il enchaînait par une cinquième place à Dover ce qui le plaçait en troisième position au classement générale à l’issue des trois premières courses des playoffs.

Puis le Kansas Speedway c’est présenté à Kyle Busch et l’ensemble du plateau de la Sprint Cup. La pire qui lui donne le plus de cauchemars. Accidenté en essais, il a été contraint d’utiliser sa voiture de réserve en course, mais là encore deux accidents et une trente-quatrième place à l’arrivée ont littéralement tué ses espoirs de titre.

Kyle Busch n’aime pas cette piste du Kansas et le moins que l’on puisse dire est que cette piste le lui rend bien. Sur les trois dernières épreuves de Sprint Cup qu’il a disputé sur cet ovale d’un mile et demi, le pilote de la Joe Gibbs Racing est impliqué dans six accidents ou tête à queue !

Pour limiter les dégâts au championnat, Kyle Busch doit donc gagner pendant les playoffs, chose qu’il n’a fait qu’une seule fois, à Phoenix en 2005 lors de son année de rookie, mais il n’était pas qualifié pour le Chase.

Cinquième à Charlotte puis à Talladega, il a bien relancé la machine, mais c’était peine perdue face à Kevin Harvick, Matt Kenseth, mais surtout Jimmie Johnson qui n’a connu qu’une seule arrivée hors du top-10 cette année, une treizième place à Talladega.

“Trop de gens me disaient que je baissais les bras en fin de saison, ce qui était vrai”, ajoute Kyle Busch. “Quand le championnat est en jeu et que vous commencez à perdre des places, vous abandonnez et vous vous dites que ce n’est pas votre année, qu’il faudra voir l’an prochain.”

Quatre fois vainqueur cette année, à Fontana, au Texas, à Watkins Glen puis sur la piste d’Atlanta, Kyle Busch a également enregistré sept arrivées au-delà de la trentième place, un mal qu’il doit absolument endiguer s’il veut un jour être sacré champion.

Encore une fois Kyle Busch s’est fait remarquer dans les deux autres séries nationales avec cinq victoires en onze participations en Truck, le tout assorti du titre de champion des propriétaires, mais aussi douze succès en vingt-six venues en Nationwide. Son équipe, la Kyle Busch Motorsports, ne sera pas engagée en Nationwide la saison prochaine se concentrant ainsi uniquement sur la Truck.

La question est maintenant de savoir si les leçons apprises par Kyle Busch en 2013 l’aideront à obtenir de meilleurs résultats en Sprint Cup dès 2014 ?

sed mi, accumsan ante. Donec venenatis, vel, sit risus. leo. felis ipsum