Les pilotes jugent qu’il reste du travail

Si Matt Kenseth et Greg Biffle ont applaudi l’approche de la NASCAR lors des tests de Charlotte disputés ce mercredi, tous deux se posent des questions concernant les différents réglages effectués. C’est par le biais de “The Morning Drive, une émission sur SiriusXM que Biffle et Kenseth se sont interrogés sur les changements que veut effectuer la NASCAR.

La NASCAR a d’abord décidé de faire rouler des voitures avec un spoiler arrière de neuf pouces de large avant de le réduire à 8,375 puis 7,75 pouces. Une barre a également été utilisée sur le toit, ainsi qu’une grille d’aération plus large ce qui a eu pour effet de réduire d’environ 100 chevaux la puissance du moteur, l’abaissant à environ 750.


“Ajouter de l’appui rend plus difficile de rattraper le gars devant vous, car cela crée plus de turbulence”, confiait Greg Biffle. “Le bateau est une belle analogie. Plus il est gros, plus son sillage le sera. Une barque avec un moteur de dix cheveux et le sillage sera petit. Si vous prenez un bateau de 70 pieds cela fera un gros sillage. Plus le sillage est important, plus il est difficile pour le gars derrière de vous suivre, même s’il a plus d’appui.”

Le pilote de la Roush Fenway Racing a participé à trois des cinq courses organisées avant de rencontré un problème moteur qui l’a tenu éloigné de la piste pour les deux derniers segments.

Si Matt Kenseth ne s’est jamais montré à son avantage lors des cinq courses de la journée de mercredi, le pilote de la Joe Gibbs Racing admet avoir appris des choses.

Matt Kenseth : “Plus vous êtes près de la voiture, avec la même vitesse, plus il est difficile de dépasser. La NASCAR essaye toujours d’améliorer la compétition. Tout le monde à une opinion différente sur ce qu’est une bonne course. Pour moi la Gen-6 est un énorme succès et la compétition était vraiment très bonne l’an dernier. C’est toujours bon de tenter d’améliorer les choses, mais je pense que le produit était déjà très bon et que vous devez être précautionneux de ne pas le rendre pire.”

Pour Matt Kenseth la meilleure solution, en tout cas la sienne, est de courir avec une grille d’aération plus petite ce qui vient à augmenter la puissance moteur.

Matt Kenseth : “J’aime aller vite, j’aime avoir beaucoup de puissance, j’aime devoir ralentir pour négocier un virage. J’ai toujours été partisan de plus de puissance, moins d’appui et des pneumatiques plus tendre. De mon point de vue, je suis traditionaliste. J’aime que la voiture la plus rapide remporte la course. Si un gars fait au mauvais arrêt ou un excès de vitesse dans les stands, j’aime qu’il est la possibilité de revenir devant, de dépasser tout le monde et remporter la course. Ça, c’est la course automobile. Si un pilote fait la pole, fait les meilleurs arrêts, à la meilleure stratégie, mène tous les tours, je n’ai pas non plus de problème avec cela, car il mérité la victoire.”

Greg Biffle reconnaît également que l’utilisation de pneumatiques plus tendre pourrait être un pas dans la bonne direction, mais il faut faire attention, car un pneumatique trop tendre à l’avant droit aura tendance à plus chauffer ce qui augmenterait le risque d’explosion et par conséquent de celui de blessure pour un pilote.

Praesent velit, sed mattis libero. elementum risus. at non