Marcos Ambrose : ‘Gagner et faire le Chase en 2014’

À la question de savoir quels sont les objectifs de Marcos Ambrose en 2014, sa réponse est on ne peut plus simple, “nous devons gagner” confie-t-il. “Nous devons faire le Chase.”

En 2014 il entamera sa septième saison en NASCAR Sprint Cup et tentera de décrocher une place en playoffs pour la toute première fois de sa carrière. L’Australien, multiple champion en V8 Supercars, championnat majoritairement disputée en Océanie et exclusivement sur des circuits routiers, a deux atouts dans sa manche lors de la saison régulière à savoir les deux épreuves sur des circuits routiers. Une victoire à Sonoma en juin ou à Watkins Glen en août, lui permettrait de rester en vie pour la qualification, une victoire sur chacune de ces deux pistes lui assurerait pratiquement une place dans le top-12 du championnat, à condition de rester dans les vingt premiers au soir de l’épreuve de Richmond en septembre.


Cependant, si ses facultés sur les circuits routiers ne sont pas à remettre en cause, il doit franchir un cap sur les ovales, afin d’être un candidat sérieux aux playoffs. En 2013, pour sa quatrième année à la Richard Petty Motorsports, Ambrose y a connu sa pire saison ne décrochant aucun top-5 pour seulement six top-10, pour se classer vingt-deuxième. Les deux années précédentes il avait accroché le top-20, se classant dix-neuf et dix-huitième, pour huit top-5 et vingt top-10 cumulés.

Avec son chef d’équipe,Drew Blickensderfer, Marcos Ambrose reste optimiste pour la saison prochaine, notamment sur la qualité du matériel que fournira la Roush Fenway Racing à son équipe. En effet, l’équipe de Richard Petty s’équipe chez celle de Jack Roush en ce qui concerne les châssis, alors que les moteurs sont fournis par la plateforme Roush-Yates Engines.

Si Ambrose a montré des motifs de satisfactions en 2013 en s’améliorant notamment la seconde fois qu’il venait sur une piste, comme ce fut le cas à Pocono, au Michigan, à Bristol, Richmond, Loudon et Dover, l’Australien a terminé la saison sur une mauvaise note, avec un seul top-20 lors des cinq dernières courses courues.

“Nous avons eu de très bons moments, qui sont trop peu et trop loin” analyse Marcos Ambrose “Vous pouvez regarder certaines équipes qui ont fait le Chase et qui ne roulaient pas forcément mieux que nous certaines semaines. C’est la différence avec nous, nous avons été forts par moments, mais nous n’avons jamais pu les assembler sur plusieurs épreuves consécutives.”

Ambrose termine la saison avec une place moyenne à l’arrivée de 19,9, ce qui reflète assez bien sa place au classement général final. Pour comparaison, Kasey Kahne est le pilote des playoffs ayant enregistré la moins bonne place moyenne à l’arrivée avec 16,2, en moyenne presque quatre places de mieux par course. Enfin, champion en 2013 pour la sixième fois de sa carrière, Jimmie Johnson a signé une place moyenne à l’arrivée de 10,7.

“Je lui ai dit dès le premier jour, ‘La différence entre toi et Jimmie Johnson se situe dans l’approche du virage'” confie son chef d’équipe “Je dois te donner la confiance qu’a Jimmie lorsqu’il s’assoit dans voiture et te donner l’équipe qu’il a.”

En sport automobile la comparaison est avant tout faite avec son coéquipier et à ce jeu là au sein de la Richard Petty Motorsports, c’est Aric Almirola qui a remporté le combat en 2013, avec une dix-huitième place au final pour une place moyenne à l’arrivée de 18,8.

“Nous étions limités par nos ressources et par moment par la malchance et d’autres facteurs qui sont entrés en jeu”, ajoute Ambrose. “J’ai fait des erreurs en essayant trop. Nous devons recommencer en 2014 pour montrer aux gens qui nous sommes. Nous sommes une meilleure équipe que ce que nous avons montré en 2013.

Et Drew Blickensderfer de conclure “l’objectif en 2014 n’est pas de gagner sept courses comme a pu le faire Matt Kenseth en 2013, mais une ou deux et surtout améliorer la performance de la voiture afin d’être dans le bon wagon”

ipsum diam nec efficitur. commodo commodo