Répétition générale à Daytona

A cette occasion, l’ensemble des concurrents (les équipages n’étant pas encore tous finalisés) limeront le bitume du tracé floridien durant trois journées qui verront les équipes engagées finaliser leurs réglages en vue du double tour d’horloge de la fin du mois.

En effet, avec la fusion entre le Grand Am et l’ALMS, le nouvel United SportsCar Championship a adopté une nouvelle réglementation technique, avec des changements surtout notable dans la nouvelle catégorie Prototype qui regroupe désormais les Daytona Prototype du Grand Am et les P2 de l’ALMS, les P1 étant désormais bannis dans ce nouveau championnat.

A vouloir augmenter les performances des DP afin de les rapprocher en terme de performances des véloces P2, les organisateurs sont allés un peu vite en besogne. Avec l’ajout d’un aileron arrière conséquent et d’un diffuseur à l’arrière, en plus d’un gain de puissance moteur, les Daytona Prototype se sont avérés plus rapides de près de cinq secondes au tour à Daytona que les P2. Mais, pire, les contraintes aérodynamiques induites par ces nouveaux éléments ont causé deux accidents graves consécutifs à des éclatements de pneus lors des tests de Daytona en novembre. Fort heureusement, ni Richard Westbrook (Corvette DP Spirit of Daytona) ni Joao Barbosa (Corvette DP Action Racing) n’ont été blessés lorsque leur véhicule s’est envolé.

Depuis, les dirigeants de l’IMSA ont ajusté le tir : Continental a fourni un pneumatique plus résistant, et le diffuseur arrière a été enlevé sur les DP, au moins pour la course de Daytona. Les essais complémentaires tenus en décembre avaient permis de valider ces modifications, et surtout de rassurer les équipes.

Durant trois jours, près d’une soixantaine de voitures tournera à Daytona, avec des véhicules répartis dans les quatre nouvelles catégories : Prototypes, PC (prototypes Oreca FLM09 uniquement), GTLM (pour GT Le Mans, les GT issus de l’ALMS) et GTD (pour GT Daytona, les GT basés sur la réglementation Grand Am, de type GT3).

accumsan Phasellus at vulputate, ante. ut