Tony Stewart : ‘Je ferai mon travail à 100 %’

La Chevrolet SS n°14 est présente sur le Daytona International Speedway, mais c’est Mark Martin qui en prendra le volant ce vendredi si la météo laisse une chance aux pilotes de rouler. Pendant ce temps-là Tony Stewart, en convalescence depuis son accident en Sprint-car et la double fracture tibia-péroné qui en a résulté, continue sa rééducation afin d’être à son maximum dès Daytona.

Le triple champion Sprint Cup a tenu à indiquer que bien qu’il soit en avance sur son planning de rééducation, il ne sera pas à cent pour cent de ses capacités physiques lorsqu’il montera dans la voiture pour les Daytona 500, mais cela ne l’empêchera pas de se donner à cent pour cent.


“Ça continue de s’améliorer”, confie Stewart sur l’état de sa jambe droite. “Nous disposons encore de quatre semaines pour être prêt. Heureusement c’est une piste très douce. Si c’était Dover j’aurais été plus inquiet. La partie la plus difficile sera d’être pied au plancher si longtemps. C’est la seule chose qui nous inquiète pour l’instant.”

Malgré cet accident et la blessure qui l’a tenu éloigné des pistes depuis, Tony Stewart a encore confirmé ce jeudi qu’il continuerait à prendre part aux courses de Sprint-car la saison prochaine, même si son calendrier 2014 n’est pas encore établi, car il a besoin de plus de temps avant de revenir dans ces voitures.

S’il n’a pas encore roulé en Sprint Cup depuis son accident, Stewart est déjà remonté dans une voiture, c’était il y a trois semaines afin de régler de la meilleure des façons possibles son siège.

Le pilote de la Chevrolet n°14 a également été invité à parler de son équipe et de ses trois coéquipiers. “Je crois que chaque semaines nous aurons trois gars qui pourront jouer la gagne. Et je pense que la quatrième pilote a le potentiel pour être plus constante cette année. Nous pouvons de manière réaliste mettre trois voitures en playoffs. Cela ne me surprendrait pas. Je serais un peu déçu si ce n’était pas le cas, mais en fin d’année il ne faudra pas écarter Danica. Elle est en progrès, elle continue d’apprendre.”

Praesent dictum ut Aliquam ante. adipiscing ipsum mattis