Les DP ralentis avant les 24 Heures de Daytona

Au vu des écarts de performances affichés lors des récents tests entre les Daytona Prototypes (issus du championnat Grand Am) et les prototypes P2 (issus de l’ALMS), les organisateurs ont ainsi décidé d’une réduction de 3,5% de la bride d’admission pour les premiers cités.

Pour rappel, le meilleur temps des essais préliminaires à Daytona au début du mois de janvier avait été signé par la Corvette DP du Action Express Racing pilotée par Christian Fittipaldi avec un meilleur tour en 1’38’’630, soit 1,2 secondes plus rapide au tour que la meilleure P2, la HPD ARX-03b du Extreme Speed Motorsports.

Un ajustement qui a été établi après les informations recueillies lors des tests des mois de novembre, décembre, puis début janvier, les écarts entre les deux styles de prototypes s’étant certes resserrés, mais demeurant tout de même conséquent.

Par ailleurs, et pour compenser quelque peu cette décision, l’IMSA a également réduit la capacité de réservoir des P2. On précisera également que la position de l’aileron arrière sur les voitures de catégorie PC a été légèrement revue.

Cette décision est évidemment plutôt mal accueillie par les patrons d’écuries alignant des DP en TUSCC, à commencer par Wayne Taylor. « Je suis tout de même désabusé car nous avons dû construire une nouvelle voiture pour aller aussi vite que les P2, et maintenant nous devons encore dépenser de l’argent pour nous ralentir… »

« Je pense que cette décision va donner aux P2 un net avantage… »

elit. fringilla efficitur. Aenean libero lectus elementum