24 heures de Daytona : Alex Gurney en pole position

L’envie de fusionner a rapidement évolué vers une folle envie de se mesurer sur la piste. La journée de jeudi a marqué la première vraie confrontation entre les différents acteurs du tout nouveau TUDOR United SportsCar Championship avec au programme les essais et la séance de qualification des 24 heures de Daytona.

La 52ème édition des Rolex 24 marque l’ouverture officielle de la première saison du Championnat TUDOR qui résulte de la fusion très attendue de deux organisations autrefois concurrentes – l’American Le Mans Series et la série Grand-Am. Un total de 67 voitures vont prendre le départ samedi à 14h10 de cette classique de l’Endurance. Jeudi quatre équipages sont déjà entrés dans l’histoire en signant les premières pole positions du TUDOR United SportsCar Championship dans leur catégorie respective sur le circuit routier du Daytona International Speedway.

Dans la catégorie prototype (P), un amalgame de P2 de l’ALMS, de la DeltaWing et des Daytona Prototypes de la série Grand-Am, c’est un nom chargé d’histoire qui s’est illustré.

Alex Gurney, fils du légendaire pilote Dan Gurney – qui a remporté en 1962 la première édition de la Rolex 24 qui se déroulait alors sur trois heures et qui s’appelait la Daytona Continental – a placé sa Corvette DP n°99 tout en haut de la feuille des temps avec un tour bouclé en 1 minute, 38,270 secondes (130,416 mph). Gurney et son coéquipier de longue date Jon Fogarty – champions à deux reprises dans la série Rolex – sont rejoints cette semaine par Memo Gidley et Darren Law. Etonnamment, la combinaison Gurney-Fogarty ne s’est jamais imposée aux 24 heures de Daytona.

Gurney a reconnu qu’une victoire ce week-end serait une vraie satisfaction déclarant “Ce serait la chose la plus importante dans ma carrière, je pense. Pour moi, c’est la plus grande course que nous faisons [en Amérique du Nord]. C’est celle que voulons tous gagner.”

Les Daytona Prototypes ont largement dominé la catégorie P lors de ces qualifications en prenant neuf des 10 premières places sur la grille de départ. La voiture P2 la plus rapide a été la n°6 Nissan ORECA pilotée par Klaus Graf avec un 11ème chrono de 1:39.829 (128,380).

Autres pole positions par classe:
· Dans la catégorie Prototype Challenge (PC), c’est l’ancien pilote de NASCAR Colin Braun qui s’est montré le plus rapide au volant de la n°54 ORECA FLM09 avec un tour en 1:41.777 (125,922).
· En GT Le Mans (GTLM) Marc Goossens s’est adjugé la pole position en 1:44.506 (122,634) au volant de la n°91 SRT Viper GTS-R.
· En GT Daytona (GTD), la n°48 Audi R8 de Christopher Haase a tournée en 1:46.973 (119,806).

A voir également:
Les résultats complets de la séance de qualification des 24 heures de Daytona.

facilisis in at Curabitur Donec libero amet,