Opération du dos pour Memo Gidley

À l’approche des trois heures de course le prototype n°99 alors piloté par Memo Gidley est venu s’encastrer dans la Ferrari de Matteo Malucelli alors au ralenti. Le choc fut tellement violent que la Ferrari a été éjectée sur le bas côté de la piste alors que les équipes d’intervention ont mis plus de 90 minutes à extraire les deux pilotes de leurs épaves et remettre la piste en l’état.

Si l’état de santé de Matteo Malucelli fut rapidement rassurant, le pilote Ferrari a tout de même été transporté à l’hôpital pour un bilan complet. Pour Memo Gidley les informations concernant son état sont tombées au compte-goutte, jusqu’à sa première intervention.








Quelques heures après l’intervention médicale, une nouvelle est tombée concernant le pilote de l’équipe de Bob Stallings, une seconde intervention est devenue nécessaire pour réparer une fracture au niveau de son dos.

L’accident s’est produit dans la cassure à gauche située dans la partie intérieure du tracé. Alors que la Ferrari rencontrait des problèmes mécaniques sont équipe lui a indiqué de se ranger dans l’herbe afin de laisser passer les pilotes et rallier les stands à faible vitesse.

Gidley, qui essayait de dépasser une GT a alors obliqué sur la gauche avant de percuter la Ferrari sans avoir la possibilité d’esquisser la moindre manœuvre. L’éblouissement dû au coucher du soleil est l’une des explications possibles de cet accident.

“C’est arrivé, c’est la course. Vous ne vous attendez jamais à ce que se soit votre voiture, votre équipe”, confiait fataliste Darren Law, l’un des équipiers de Gidley, après l’incident.

C’est difficile à dire, car le soleil se couche et dans ce virage vous ne voyez pas très bien”, déclarait pour sa part Olivier Beretta, l’un des équipiers de Marcelli, quelques minutes après l’accident. “Je ne sais pas. Je n’en sais rien. Le plus important, c’est Matteo, le reste je m’en fiche. C’est simplement Matteo et l’autre pilote.”

tempus tristique quis, in Praesent massa odio