Brian Vickers peut reprendre le volant

En mai 2010 Brian Vickers découvrait qu’il avait des caillots de sang, dans les poumons, mais aussi dans la jambe. Immédiatement placé sous anticoagulant, il n’avait pu échapper à une opération au cœur en juillet de la même année pour réparer un petit trou. Il avait alors manqué près des deux tiers de la saison.

Alors que ce problème semblait avoir disparu, le pilote de la Michael Waltrip Racing a de nouveau eu un caillot de sang en octobre 2013 qui l’a contraint à mettre un terme à sa saison. Ce caillot de sang est en fait apparu à l’issue de l’épreuve de Bristol suite à un accident au cours duquel il s’est fait une entorse du pied. Il a porté une botte qui lui a comprimé son mollet droit et créé ce caillot.


Les médecins avaient clairement dit au pilote de la Michael Waltrip que le pourcentage était faible d’avoir un nouveau caillot de sang s’il n’était pas provoqué. C’est en portant la botte que le caillot est apparu, sans cela, il n’en aurait rien été.

Vickers a reçu le feu vert des médecins pour piloter, il sera donc sur le New Smyrna Speedway pour des tests la semaine prochaine. 2014 marque également son retour à temps complet en Sprint Cup, une première depuis 2011, année qui correspond aussi à ses derniers Daytona 500.

“Ce n’est pas souvent que vous entendez qu’un pilote est impatient de faire des tests” confie-t-il en cette quatrième journée du Sprint Media Tour sur le Charlotte Motor Speedway. “Je suis impatient de tester la semaine prochaine. Je veux être dans la voiture et faire des tours. Cela fait trois mois que cela ne m’est plus arrivé.”

at risus. ante. efficitur. in ut Phasellus Praesent lectus eget libero. Donec