2014, la tournée d’adieu de Jeff Gordon ?

À l’aube de sa vingt-deuxième saison à temps complet en NASCAR Sprint Cup Series, Jeff Gordon est toujours à la recherche de son cinquième titre dans la discipline. Sacré champion quatre fois en l’espace de sept saisons (1995, 1997, 1998 et 2001), Jeff Gordon est à la recherche d’un cinquième titre qui le conduirait alors à l’arrêt de sa carrière.

À l’occasion du NASCAR Sprint Media Tour Jeff Gordon avait évoqué sur la ton de la plaisanterie une possible retraite à l’issue de la saison 2014, à la condition qu’il gagne un titre. Depuis l’idée & fait son chemin et à Daytona, à quelques heures seulement du début de la saison, Jeff Gordon a confirmé ce qu’il avait déclaré il y a maintenant trois semaines.

“Si cela arrive je pourrais dire que c’est la fin. Terminé. Partir sur une bonne note”, confie le pilote de la Chevrolet SS n°24. “Je veux remporter un autre championnat. Je veux un titre de champion Sprint Cup.”




Champion Sprint Cup voilà le fond du problème pour Jeff Gordon. Si la NASCAR le considère comme un quadruple champion NASCAR Sprint Cup, puisque les anciens sponsors titres de la catégorie reine (Winston et Nextel) ne sont plus utilisés, Jeff Gordon ne se considère pas comme un champion Sprint Cup, puisqu’il n’a jamais été sacré champion depuis l’arrivée de Sprint en tant que sponsor titre de la première division.

“Lorsque je suis chez moi et que je regarde ma salle des trophées, j’en vois quatre qui sont des trophées de champion, mais sur chacun d’eux il y est écrit Winston Cup”, concède le quadruple champion. “Vous pouvez me nommer quadruple champion NASCAR Sprint Cup pour toutes les raisons que vous voulez, mais pour moi, je ne le suis pas. Je veux cela avant que ma carrière se termine.”

Troisième pilote le plus victorieux de l’histoire de la catégorie reine de la NASCAR, Jeff Gordon compte 88 succès. Un autre objectif pourrait être d’atteindre les cent victoires, mais pour cela il faudrait gagner plus qu’une ou deux victoires par saison afin de se relancer pleinement dans cette catégorie. En effet, il n’y a encore pas si longtemps que cela, bon nombre d’observateurs tenaient pour acquis que Jeff Gordon atteindrait la barre des cent victoires en Sprint Cup avant de prendre sa retraite, comme certains estimaient fin 2001 qu’il avait de bonne chance d’égaler Richard Petty et Dale Earnhardt au rang des septuples champions.

in eget leo elit. ante. porta. quis, adipiscing dolor