Les moteurs Hendrick montrent des signes de faiblesse

En cette première journée d’essais en vue des Daytona 500 les moteurs de la Hendrick Motorsports ont montré des signes de faiblesses avec trois explosions moteurs pour Bobby Labonte, Tony Stewart et Danica Patrick. Toutes les écuries de NASCAR Sprint Cup utilisant des moteurs Hendrick ont dû jouer de prudence lors de la deuxième séance.

Tony Stewart, Danica Patrick et Bobby Labonte ont tous trois connu un problème moteur lors des essais sur le Daytona International Speedway, ce qui a posé quelques interrogations du côté de la Hendrick Motorsports, l’équipe qui fournit en moteur la Stewart-Haas Racing, la HScott Motorsports ainsi que la Chip Ganassi Racing.




“Nous comprenons ce qui s’est passé”, concède Doug Duchardt, le manager général de la Hendrick Motorsports. “Pour ce soir et le reste des Speedweeks nous ne sommes pas inquiets. Je pense que nous avons voulu maximiser la performance sur deux tours. Ce n’est pas un problème lié à l’un des composants. C’est la façon dont nous avons tenté de minimiser notre temps sur la piste pour les qualifications.”

Le moteur de Bobby Labonte a été le premier à exploser avant que Tony Stewart n’imite son ancien coéquipier de la Joe Gibbs Racing, puis ce fut au tour de Danica Patrick de devoir mettre pied-à-terre suite à une explosion moteur.

“Je parie que toutes les autres voitures Hendrick savent ce qui se passe”, déclare celle qui avait signé la pole position des Daytona 500 l’an dernier, Danica Patrick. “Nous disposons du temps pour régler ce problème. Il ne me restait qu’une petite centaine de mètres avant la ligne. Je suis contente que ce soit arrivé maintenant, car c’était notre dernier run avant les qualifications.”

Quelque soit le résultat des qualifications Labonte, Stewart et Patrick partiront de l’arrière du peloton lors des Budweiser Duels et des Daytona 500.

nec Donec dictum venenatis efficitur. non