Tony Stewart au centre de toutes les attentions à Daytona

Si seulement Tony Stewart n’avait qu’à se concentrer sur son retour à la compétition les choses seraient assez simples à la Stewart-Haas Racing. Bien sûr le retour de l’ancien champion de la NASCAR Sprint Cup est le plus gros événement de l’équipe pour ces Daytona 500, mais c’est loin d’être le seul et il y a en d’autres…plein d’autres…

“The Return”. Le retour à la compétition de Tony Stewart s’est officiellement fait lors du Sprint Unlimited samedi soir et cela a été plus court que prévu. Sa course s’est terminée prématurément lors du “Big One” qui a écarté une bonne moitié du peloton dont ses trois coéquipiers de Stewart-Haas Racing (Danica Patrick, Kurt Busch et Kevin Harvick). Stewart a finalement été classé 11ème sur 18.

Une équipe “New-Look”. Cela a été le gros sujet de l’inter-saison. Depuis qu’il est devenu pilote et propriétaire de sa propre structure en 2009, la Stewart-Haas Racing n’a jamais semblé aussi puissante – du moins sur le papier. L’arrivée de Kurt Busch, le champion 2004 et de Kevin Harvick, un prétendant régulier à la victoire a élevé le statut de la SHR au rang de Top Team. Busch a réussi à transformer la Furniture Row Racing en une équipe capable de gagner à chaque week-end et grâce à lui elle est devenue la première structure à une voiture à s’être qualifiée pour le Chase. Harvick, en lutte pour le titre jusqu’à la dernière course a terminé troisième du classement général pour la troisième fois en trois ans. Danica Patrick, qui possède maintenant l’expérience d’une saison à plein temps au plus haut niveau de la NASCAR, devrait également progresser.

Une victoire aux Daytona 500. Stewart a pratiquement tout gagné – 48 courses de NASCAR Sprint Cup, trois titres de champion, deux Brickyard 400, la NASCAR Sprint All-Star Race et le titre de rookie de l’année. La seule ligne manquante à sa brillante carrière – une victoire aux Daytona 500. Il est actuellement à 0 sur 15 dans la plus grande course de la NASCAR. Son meilleur résultat est une deuxième place décrochée en 2004. Depuis 10 ans, le succès dans cette épreuve semble vraiment le fuir et il a terminé en dehors du Top-10 lors des quatre dernières éditions des Daytona 500.

fringilla mattis nec at Praesent ut diam id ante.