Dale Earnhardt Jr. dix ans après !

Ni la pluie, ni les accidents n’auront eu raison de Dale Earnhardt Jr. qui décroche son deuxième succès à Daytona à l’occasion de la cinquante-sixième édition des Daytona 500, pour ce qui est sa vingtième victoire en NASCAR Sprint Cup Series. Le pilote de la Hendrick Motorsports devance Denny Hamlin.

Si la course a débuté en milieu de journée elle s’est terminée un peu moins de trois-quarts d’heure avant minuit suite à une très longue interruption due à des conditions météorologiques épouvantables sur le Daytona International Speedway et sa région.

Dale Earnhardt Jr. possédait une longueur d’avance sur Denny Hamlin lorsque le septième et dernier drapeau jaune est sorti ce qui lui permet de remporter les Daytona 500 pour la seconde fois de sa carrière, dix ans après le premier succès. Grâce à ce succès et au nouveau format de qualification pour les playoffs, Dale Earnhardt Jr. assure sa qualification à moins de ne pas être dans le top-30 du championnat pilote au soir de Richmond.

C’est finalement Denny Hamlin qui prend la deuxième place de cette course terminée sous neutralisation. Suivent ensuite Brad Keselowski, Jeff Gordon et Jimmie Johnson pour le top-5, Matt Kenseth, Ricky Stenhouse Jr., Greg Biffle, Austin Dillon et Casey Mears complétant le top-10.

La pluie aura interrompue la course pendant six heures et 22 minutes. Si la relance s’est effectuée au tour 47, il faudra attendre le 145ème tour pour voir un drapeau jaune, suite à un accident dans le virage 4 impliquant pas moins de treize voitures.




Brian Scott, Aric Almirola et Kevin Harvick sont partis à la faute alors qu’ils étaient à trois de front, emportant avec eux Danica Patrick, Austin Dillon, ou encore Paul Menard.

Seize tours après cet accident, Dillon a perdu le contrôle de sa Chevrolet n°3, tapant Kyle Larson pour causer un second accident de grande ampleur avec onze voitures impliquées.




Si Trevor Bayne était à l’origine de la cinquième neutralisation de la course au tour 184 en allant taper le mur, le poleman Austin Dillon allait de nouveau faire des siennes au tour 194 en créant un nouvel accident impliquant sept voitures dont son nouveau coéquipier au sein de la Richard Childress Racing, Ryan Newman.




Le premier pilote à avoir abandonné lors de cette épreuve n’est autre que Martin Truex Jr., des suites d’une casse moteur au 32ème tour.

“La voiture était super rapide. Quand je suis allé me coucher la nuit dernière je pensais que c’était ma meilleure chance de gagner les Daytona 500”, confiait Martin Truex Jr. “La voiture était vraiment très bonne et nous essayions juste d’être patients pour sortir de ça.”

diam at Phasellus commodo sem, Lorem porta. consectetur amet, elit. Sed