La Hendrick Motorsports démarre sur les chapeaux de roue !

Statistiques assez impressionnantes pour la Hendrick Motorsports lors de l’ouverture de la saison à Daytona pour ‘The Great American Race’. L’équipe de référence en NASCAR Sprint Cup Series a frappé fort, en plaçant 3 de ses 4 pilotes dans le Top-5 des Daytona 500. Décryptage d’une machine bien huilée.

La Hendrick Motorsports s’est distinguée le weekend dernier en remportant LA course de l’année: les Daytona 500. C’est par l’intermédiaire du désormais double vainqueur de l’épreuve, Dale Earnhardt Jr. que Rick Hendrick a remporté ses deuxième Daytona 500 consécutif en tant que propriétaire, et surtout, ses 8ème Daytona 500 en tout. Mais si l’on regarde de plus près, on peut voir que l’écurie star de la discipline a placé deux de ses trois autres voitures dans le Top-5. Jeff Gordon termine 4ème, suivi par Jimmie Johnson à la 5ème place.

Commençons par l’ordre de départ :

Kasey Khane 5ème sur la grille.

Jeff Gordon 6ème.

Dale Jr. 9ème.

Déjà 3 voitures aux avant-postes avant même le début de la course.

Ensuite, à 20 tours de l’arrivée, les 3 meilleurs pilotes Hendrick: Dale Jr., Gordon et Johnson étaient respectivement 3ème, 5ème et 6ème… en embuscade.

Au jeu de la position moyenne en piste, c’est encore Earnhardt Jr. qui s’est révélé être le plus malin des 43, avec une position moyenne de 6,010 pour le n°88. Jeff Gordon arrive en 5ème place de ce classement avec une position moyenne de 12,070. Et enfin, Jimmie Johnson, avec une moyenne en piste de 13,465.

A eux quatre, les pilotes Hendrick ont mené pas moins de 71 tours sur les 200 que comptait la course, dont 54 ont été menés par le fils de Dale Earnhardt Sr.

Enfin, il serait judicieux de terminer cette analyse par le fameux ‘rating’:

Dale Earnhardt Jr. possède le meilleur rating de la journée du Dimanche avec un 133.1 sur 150 possible, bien loin devant le 2ème meilleur rating.

Jeff Gordon se classe à la 5ème place de ce classement virtuel avec un 102.7.

Jimmie Johnson, lui, obtient 101.2 de rating sur cette épreuve et suit de très près la n°24.

Quand à Kasey Kahne, le quatrième prodige de la Hendrick Motorsports a connu bien des tracas pour sa 11ème participation au Daytona 500. Après un tête à queue à la sortie des stands en milieu de course, le chouchou de ses dames a reçu 5 pénalités dû à des infractions commis dans la voie des stands, avant d’être impliqué dans le crash de Kyle Larson à 39 tours de l’arrivée. Il a finalement terminé à la 31ème place, à 8 tours de son coéquipier victorieux.

Mais après tout, est-ce si étonnant que cela de retrouver trois quart des pilotes d’une écurie dans le Top-5 des Daytona 500, quand on connaît l’expérience et le palmarès des pilotes Hendrick ‘SuperStar’ Motorsports ?

Petit rappel des faits :

Dale Earnhardt Jr., c’est 20 victoires en Sprint Cup, 2 Daytona 500 et 13 pôle position.

Jeff Gordon, c’est 88 victoires en Sprint Cup, 3 Daytona 500, 74 pôle positions et 4 titres de Champion.

Jimmie Johnson, c’est 66 victoires en Sprint Cup, 2 Daytona 500, 32 pôle positions et 6 titres de Champion…

Pour ceux qui en doutaient encore, la Hendrick Motorsports à belle et bien les cartes en main pour aller jouer la gagne sur n’importe quel piste en 2014 et à commencer par celle de Phoenix, dimanche prochain.

luctus Aenean at elit. libero venenatis consectetur suscipit ipsum accumsan ante.