Kyle Busch s’impose pour la première fois sous la pluie

La pluie aura donc eu raison des 32 derniers tours de l’épreuve de Phoenix en NASCAR Nationwide Series. Dominateur tout au long de la course, Kyle Busch s’impose pour la septième fois dans l’Arizona, mais signe son tout premier succès sous la pluie. Grâce à sa huitième place à l’arrivée, Regan Smith conserve la tête du classement général.

Kyle Busch aime le Phoenix International Raceway et l’ovale le lui rend bien en NASCAR Nationwide Series puisque le pilote de la Joe Gibbs Racing a décroché son septième succès en Arizona au cours d’une épreuve qu’il a une fois encore dominé de la tête et des épaules, menant 155 des 168 tours de la course.

Interrompue au drapeau rouge par la pluie après 168 tours couverts, sur les 200 initialement prévus, les Blue Jeans Go Green 200 ne pourront jamais repartir, la faute à une météo bien trop capricieuse. Les officiels ont tout tenté pour terminer l’épreuve, mais après plus de deux heures d’interruption et une nouvelle ondée, ils ont dû se rendre à l’évidence, la course ne pouvait pas repartir, l’officialisation des résultats s’imposait donc d’elle-même d’autant que plus de la moitié des tours était couverte.




Pour la première fois de sa carrière, Kyle Busch s’impose lors d’une épreuve raccourcie par la pluie, devant Kevin Harvick et Brad Keselowski. Tous trois sont les seuls à avoir mené cette épreuve, avec quatre tours pour le pilote de la JR Motorsports et neuf pour celui du Team Penske, parti de la pole position.

Kyle Larson et Matt Kenseth complète un top-5 cent pour cent pilotes de la NASCAR Sprint Cup. Sixième, Elliott Sadler est donc le premier des pensionnaires de la Nationwide devant Trevor Bayne, Regan Smith et les rookies Chase Elliott et Ty Dillon pour le top-10.

Bayne reprend donc un point à Smith au classement général, mais ce dernier reste en tête avec cinq points d’avance sur son rival de la Roush Fenway Racing. Troisième, Elliott Sadler est à six longueurs de la tête.

Grâce au succès de Kyle Busch, la Toyota Camry n°54 pointe désormais en tête du classement des propriétaires, cinq points devant la Ford Mustang n°22 du Team Penske. Le duel au sommet de la saison passée peut donc reprendre entre les deux équipes rivales.

Parti de la pole position, Brad Keselowski s’est rapidement fait déborder par Kyle Busch sans être en mesure de lui donner la réplique. La première neutralisation suite à l’accident de Darryl Harr peu avant le vingtième tour a permis au pilote du Team Penske de changer de stratégie en s’arrêtant, au contraire des leaders du moment, mais sans que cela ne porte réellement ses fruits pour le champion 2010 de la série qui s’est battu toute la course avec une voiture rétive.

Au tour 164, la dernière neutralisation de l’épreuve n’a pas été causée par la pluie, mais par l’accident de Ryan Reed, le pilote de la Roush Fenway Racing est parti à la faute à la sortie du virage n°2 avant d’aller taper violemment le muret intérieur. En interview à la sortie du centre médical, le pilote de la Ford Mustang n°16 avouera avoir trop attaqué, même s’il a émis l’idée que quelques gouttes de pluie aient pu rendre la piste glissante au moment de sa sortie.

felis risus Donec mattis adipiscing libero. odio in mattis elit. leo. justo