Kevin Harvick était le plus fort à Phoenix

Vainqueur de sa troisième course de NASCAR Sprint Cup avec la Richard Childress Racing, Kevin Harvick a fait mieux avec la Stewart-Haas Racing, puisqu’il s’est imposé dès son deuxième essais, dimanche sur le Phoenix International Raceway. Grâce à sa deuxième place, Dale Earnhardt Jr. conserve la tête du classement général.

Kevin Harvick a outrageusement dominé la course de NASCAR Sprint Cup disputée sur le Phoenix International Raceway pour remporter sa première victoire de la saison, sa toute première aussi avec la Stewaryt-Haas Racing. À l’issue des 312 tours que comptait l’épreuve, Harvick en a mené 224 !

Avec trois neutralisations dans les trente-cinq derniers tours, Kevin Harvick s’est montré très solide mentalement pour aller chercher le drapeau à damier en résistant notamment à l’agressivité de Joey Logano ou encore à Dale Earnhardt Jr. qui réalise un excellent début de saison, puisqu’après sa victoire lors des Daytona 500 le week-end dernier, le pilote de la Hendrick Motorsports s’est classé deuxième, confortant sa place de leader du classement général.




Auteur de la pole position, Brad Keselowski prend finalement la troisième place devant Joey Logano et Jeff Gordon pour le top-5. Jimmie Johnson, Ryan Newman, Carl Edwards, Kyle Busch et Jamie McMurray complètent le top-10 d’une course ralentie à huit reprises.

Suite aux averses qui se sont abattues sur l’ovale situé à Avondale dans l’Arizona entre les derniers essais et la course, les officiels ont sorti le drapeau jaune au tour 35 afin de forcer les équipes à vérifier l’état des pneumatiques. Leader depuis le premier tour, Joey Logano s’est fait devancer par Brad Keselowski à la sortie des stands, mais le champion 2012 de la Sprint Cup a une nouvelle fois été battu par son coéquipier lors de la relance.

Il faudra attendre le 74ème tour pour voir Kevin Harvick mener la course pour la toute première fois. Le pilote de la Stewart-Haas Racing a alors mené jusqu’au drapeau à damier à l’exception de quelques tours lors des deux salves de ravitaillements effectuées sous drapeau vert, là première à compter du 110ème passage, la seconde au tour 233.

La course n’a été neutralisée qu’à une reprise pendant la première moitié, mais la seconde fut nettement plus agitée, avec un drapeau jaune ou tour 163 suite à des problèmes pour Brian Vickers. Puis au tour 171, deux tours seulement après le drapeau vert, c’est un accident impliquant Danica Patrick, le rookie Justin Allgaier et Travis Kvapil qui a causé la troisième neutralisation. Patrick sera même la cause de la quatrième neutralisation suite à une crevaison et un tête-à-queue dans le virage n°1.

David Gilliland a lui aussi causé une neutralisation suite à une crevaison à l’arrière gauche au tour 285.

Si tout a souri pour Kevin Harvick, les trois autres pilotes de la Stewart-Haas Racing ont connu de nombreuses difficultés. Tony Stewart termine seizième, sans jamais avoir été dans le coup pour un top-10, alors que Kurt Busch a connu des problèmes moteur, jusqu’à la casse de celui-ci au tour 396 pour ce qui sera la huitième et dernière neutralisation de l’épreuve.

Du côté des rookies la deuxième manche de la saison a également été compliquée à gérer. Vingtième, Kyle Larson est le mieux classé d’entre-eux avec une vingtième place. Il est d’ailleurs le dernier pilote dans le tour du vainqueur.

Après deux courses, Dale Earnhardt Jr. est donc leader du classement avec 90 points, six de plus que Brad Keselowski et dix par rapport à Jeff Gordon. Vainqueur sur le Phoenix International Raceway, Kevin Harvick gagne huit places pour se classer quatrième devant Jimmie Johnson, Joey Logano, Matt Kenseth, Denny Hamlin, Carl Edwards et Greg Biffle pour les dix premiers.

nec dolor dolor. risus lectus commodo diam