Cosworth de retour en IndyCar ?

Il y a quelques jours, le nom de Cosworth est apparu sur différentes publications américaines. Le préparateur Britannique chercherait effectivement un partenaire pour faire son retour dans le championnat IndyCar. Info sérieuse ou coup de pub ?

Si la semaine dernière Chevrolet a fait savoir qu’elle souhaitait équiper plus de voitures pour la saison 2014, il est possible qu’à l’horizon 2015 un troisième motoriste soit présent sur les grilles de départ.

Après le fiasco Lotus, qui a quitté le championnat en 2012, il est important pour les officiels de l’IndyCar Series de s’assurer que ce motoriste, en l’occurrence Cosworth, montre ‘patte blanche’. Depuis son retrait de la Formule 1, Cosworth a donc fait part de son intérêt pour le championnat américain par l’intermédiaire de l’un de ses propriétaires, Kevin Kalkhoven.

L’entreprise légendaire aurait ainsi l’ambition de préparer un moteur V6 2.2 L turbo mais il faut pour cela qu’elle soit sûr d’avoir le soutien d’un constructeur puissant comme c’était le cas à l’époque avec Ford : “Nous avons un moteur V6 de Formule 1 et nous avons imaginé une architecture pour l’IndyCar mais notre souci est de trouver un accord avec un constructeur,” a avoué Kalkhoven.

Si l’IndyCar veut attirer Cosworth il faudra bien qu’elle s’assure de ne pas revivre un scénario similaire à la parenthèse Lotus : “Je ne sais pas vraiment le type d’accord que Chevy et Honda ont conclu avec la série mais nous avons débuté les discussions avec l’IndyCar. Nous sommes persuadés de pouvoir construire un moteur compétitif – après tout nous avons remporté 12 fois les 500 miles d’Indianapolis – mais il faut que l’IndyCar passe un accord avec un grand constructeur, ce n’est pas de notre ressort,” a ajouté Kalkhoven, un des copropriétaires de l’équipe KVSH de Sébastien Bourdais.

L’entreprise codirigée par Kévin Kalkhoven serait pour ainsi dire un préparateur moteur de luxe : “Nous serions un peu comme Ilmor avec Chevrolet. Du point de vue technique et de l’architecture même du moteur nous savons que notre bloc V6 sera compétitif mais il faut que nous recevions une proposition réaliste. Je dois vous avouer que nous sommes en train de construire des moteurs pour 2015 mais ce n’est pas à Cosworth de dévoiler cette information mais plutôt au constructeur,” révélait l’Amérlcain. “Notre moteur dernière génération est en préparation en Angleterre et il coûtera aux alentours de 40 millions de dollars. Nous avons des commandes pour des voitures de route et des moteurs de compétition,” concluait-il.

Actuellement impliqué en IndyCar, Cosworth aurait donc une légitimité à augmenter sa participation dans le championnat américain majeur de monoplace comme le confirme Hal Reisiger le PDG de Cosworth Automotive : “Nous avons une implication au niveau de l’électronique, de la télémétrie et des acquisitions mais c’est un des secrets les mieux gardés actuellement,” révélait-il à nos confrères de MotorSports Talk. “Nous continuons une année supplémentaire avec la DW12 et nous avons également un contrat avec l’IndyLights.”

Alors avec l’introduction des kit aéro en IndyLights à l’horizon 2015, Cosworth pourrait-elle entrer en compétition avec Chevrolet et Honda ?

“Je ne sais pas, l’aérodynamisme demande une compétence particulière. Nous sommes plutôt spécialisés dans les moteurs et l’électronique”

Avec l’arrivée récente d’Adam Parr – l’ex-membre de l’équipe Williams F1 – et du propriétaire de l’entreprise Just Marketing International et pilote de GT, Zak Brown, nul doute que Cosworth souhaite recentrer son activité et sa stratégie au niveau mondial. Reisiger l’a d’ailleurs confirmé : “Il y avait cinq pôles différents ce qui s’est avéré inefficace, j’ai donc crée une organisation globale spécialement dédiée aux sports mécaniques.”

Une réunion est prévue cette semaine entre Hal Reisiger, Kevin Kalkhoven, Jerry Forsythe et d’autres décideurs de chez Cosworth. Nous en saurons donc certainement un peu plus d’ici quelques jours sur la future implication du préparateur Britannique en IndyCar. Une chose est sûre, Cosworth semble vouloir faire les choses bien afin d’éviter de vivre le scénario connu par son compatriote Lotus…

ipsum Praesent libero. mattis leo. Lorem