ORECA veut recréer l’exploit à Sebring

Vainqueur des 12 Heures de Sebring en 2011 avec une Peugeot 908 HDI FAP, les Français d’ORECA espèrent s’imposer à nouveau à Floride ce week-end, cette fois en tant que constructeur avec l’écurie Pickett Racing, après une belle cinquième place lors des 24 Heures de Daytona.

Après l’exploit de 2011 avec la Peugeot, ORECA fera-t-il à nouveau sensation ce week-end, à l’occasion de la deuxième manche du Tudor United Sports Car Championship ? L’ORECA 03 LMP2 a déjà pris part aux 12 Heures de Sebring par le passé, en 2011 et 2012, mais les hommes d’Hugues de Chaunac ont cette année l’occasion de décrocher la victoire en tant que constructeur au classement général, puisque les P2 constituent désormais (avec les Daytona Prototype) la première division de l’endurance américaine, depuis la fusion de l’ALMS et du Grand Am dans le TUSCC, et le bannissement des prototypes P1.

Pour les assister dans cette quête, les Français bénéficieront de l’expérience du Pickett Racing et de ses deux pilotes, Lucas Luhr et Klaus Graf, accessoirement les champions ALMS P1 des deux dernières saisons (sur une HPD-ARX 03c). Le Pickett Racing et ORECA : voilà une alliance prometteuse, qui pourrait jouer les premiers rôles ce week-end à Sebring.

« Daytona a été un moment très spécial, a commenté Hugues de Chaunac, Président du groupe ORECA. « C’était notre première fois là-bas en tant que constructeur et cela faisait plusieurs années que nous n’y étions pas revenus. A Sebring, c’est différent ».

« Nous avons un passé plus récent, y compris avec les voitures LM PC, et l’accueil des gens, y compris les fans, est tel que nous avons un peu l’impression d’être à domicile. Il s’agit bien évidemment d’un rendez-vous important, notamment pour Muscle Milk Pickett Racing qui a l’opportunité de confirmer son début d’année probant à Daytona ».

« Nous avons vécu de nombreux grands moments à Sebring, dont un triplé en GT avec les Viper, un succès incroyable avec la Peugeot 908 HDi FAP, les tous premiers pas de notre ORECA 03 en LM P2… Aujourd’hui, nous abordons l’épreuve d’une nouvelle manière. Celle d’un constructeur qui peut, potentiellement, viser le classement général avec un team-client. C’est particulièrement excitant ! Et ça l’est d’autant plus avec un grand nombre d’autos en Prototype Challenge, catégorie qui sera sans aucun doute très intéressante à suivre. »

suscipit non Praesent mi, ut venenatis