Kyle Busch reste le roi de Bristol

Kyle Busch a décroché ce samedi son septième succès en Nationwide sur le Bristol Motor Speedway, son seizième sur cette piste dans l’ensemble des trois séries nationales NASCAR. S’il fut un temps dominé par son coéquipier Matt Kenseth, le champion 2009 de la série a su s’affirmer en fin de course pour aller décrocher une troisième victoire consécutive sur la plus petite piste de la saison.

Kyle Larson avait un plan en fin de course pour battre Kyle Busch, mais le pilote de la Joe Gibbs Racing l’a déjoué pour devenir le premier pilote de l’histoire à signer seize victoires sur une même piste sur l’ensemble des séries nationales NASCAR.

Quintuple vainqueur en Sprint Cup et quadruple en Truck, Busch, grâce à sa victoire lors des Drive to Stop Diabetes 300 presented by Lilly Diabetes, est désormais septuple vainqueur à Bristol en Nationwide.




À la lutte avec Kyle Busch dans les derniers tours de l’épreuve l’an dernier, le pilote de la Turner Scott Motorsports voulait prendre sa revanche en 2014. S’il s’est débarrassé de Kevin Harvick à sept boucles de la fin de l’épreuve, Larson n’a jamais été en mesure de remonter sur Kyle Busch pour jouer la victoire.

“Je n’avais pas pour but d’être aussi sympa que l’an dernier”, a déclaré Kyle Larson après la quatrième manche de la saison. Battu de 23 millièmes en 2013, il l’est de 1,441 seconde cette année.

“Qu’ils applaudissent ou huent, cela n’a pas d’importance”, déclarait pour sa part le vainqueur du jour. “Nous pouvons faire le sweep ce week-end.”

Trois pilotes seulement ont mené la course, Matt Kenseth, Kyle Busch et Kyle Larson. Interrogé sur les raisons de son succès à Bristol, Kyle Busch est on ne peut plus explicite. “Ma première fois ici, c’était en 2004 lors d’un test en Nationwide avec une voiture Hendrick. Mon accélérateur est resté collé dans le virage n°1 et j’ai tué la voiture. Depuis j’essaye de partir devant, mener des tours et gagner.”

Le principal adversaire de Busch lors de cette course a donc été son coéquipier Kenseth qui a mené 178 des 209 premiers tours, mais il s’est classé cinquième derrière Ryan Blaney, après avoir rencontré des difficultés dans le trafic. Le top-5 est donc le suivant : Busch, Larson, Harvick, Blaney et Kenseth.

“Nous avions une bonne voiture tout au long de la course, mais le trafic a joué son rôle”, concédait Kenseth quelques instants après sa décente de voiture. “Une fois que Busch a pris la tête, c’était difficile de le battre.”

Sixième, Ty Dillon, est le meilleur rookie, devant Brendan Gaughan, Trevor Bayne, Chase Elliott et Regan Smith. Ce dernier conserve la tête du classement général avec un point d’avance sur Bayne.

Pour ses débuts en Nationwide, Cale Conley a pris la onzième place. Il pilotait la Chevrolet n°33 de la Richard Childress Racing. Sa prochaine apparition dans la deuxième division de la NASCAR est prévue au mois de mai sur le tracé de Darlington.

ante. velit, eleifend leo. felis Phasellus Donec