Le Ganassi Racing s’impose à Sebring !

Au terme d’une fin de course captivante, le Riley-Ford DP du Ganassi Racing, mené par Scott Pruett, Memo Rojas et Marino Franchitti, devient le premier Daytona Prototype à s’imposer lors des 12 Heures de Sebring, deuxième manche du Tudor United Sports Car Championship, alors que Porsche réédite sa performance de Daytona en s’imposant une nouvelle fois dans la catégorie GTLM.

Il s’en est fallu de peu pourtant que les prototypes P2, distancés à Daytona en terme de performances (et remis en jeu par un ajustement de la balance de performance) ne prennent leur revanche, et notamment les HPD-ARX de l’écurie ESM. Celle pilotée par Johannes van Overbeek, tout d’abord, occupait solidement le commandement à trois heures de l’arrivée avant d’être percutée par une Audi R8 LMS de la catégorie GTD. La voiture n°1 de l’équipe, ensuite, qui est revenue dans les rues de Marino Franchitti en vue de l’arrivée pour échouer à cinq secondes seulement des vainqueurs sur la ligne.

Il s’agit au final de la première victoire d’un Daytona Prototype à Sebring, ces voitures évoluant l’an passé dans le cadre du championnat Grand Am, et qui ont effectué ce week-end leurs débuts dans cette épreuve suite à la fusion Grand Am/ALMS dans le TUSCC. La cause semblait bien perdue pour le Ganassi Racing, lorsque sa voiture était victime de deux tête-à-queue (Rojas, puis Franchitti) lors des deux dernières heures de course, mais un arrêt anticipé avant la dernière neutralisation lui a permis de revenir en tête.

La Corvette DP du Action Express Racing, pilotée par Christian Fittipaldi, Joao Barbosa (partie en pole position), semblait également bien partie pour signer le doublé 24 Heures de Daytona / 12 Heures de Sebring. Mais un mauvais timing dans son dernier ravitaillement avant cette même neutralisation de course l’a fait chuter au 4e rang à l’arrivée. La Morgan Nissan du OAK Racing, avec Olivier Pla, Alex Brundle et Gustavo Yacaman.

Porsche fait coup double

Déjà vainqueur à Daytona fin janvier pour ses débuts en endurance américaine, la nouvelle Porsche 911 RSR officielle, alignée en collaboration avec le CORE Autosport, s’est à nouveau imposée en catégorie GTLM à Sebring. Jörg Bergmeister, Patrick Long et Michael Christensen ont en effet fait suite au succès de Tandy/Lietz/Pilet à Daytona, et se sont imposés de main de maître devant la Viper SRT GTS-R de Bomarito-Wittmer-Bell.

Champions en titre à Sebring, les hommes du Corvette Racing, dont les deux voitures pointaient aux avant-postes à la mi-course, ont tout perdu après des problèmes de pompe à essence, mais aussi deux tête-à-queue d’Oliver Gavin.

Succès total pour Porsche, puisque la marque allemande s’impose également dans la catégorie GTD grâce à la Porsche 911 GT3 du Magnus Racing, pilotée par Andy Lally, John Potter et Marco Seefried.

Enfin, la catégorie PC, émaillée par de nombreux accrochages dont l’accident d’Alex Tagliani, a été remportée par l’Oreca FLM09 du CORE Autosport pilotée par Colin Braun, James Gue et Jon Bennett.

La troisième manche du TUSCC se disputera le 11 avril dans les rues de Long Beach.

A voir également:
– Résultats complets de la course.

Sed commodo amet, sem, sit id Phasellus