Encore une grossière erreur des commissaires de l’IMSA à Sebring

Tout comme à Daytona, les commissaires de l’IMSA ont sanctionné la mauvaise voiture à l’issue de deux incidents de piste lors des 12 Heures de Sebring samedi, à savoir la Porsche 911 GTD du Alex Job Racing à la place des deux Porsche 911 RSR GTLM officielles. Une pénalité qui a coûté rien moins que la victoire à l’écurie Alex Job.

La Porsche n°22 du Alex Job Racing (photo) a été en effet sanctionné d’une pénalité de 80 secondes, ajoutée à un stop-and-go, pour un contact (totalement imaginaire) à deux reprises avec la Ferrari F458 n°49 de l’écurie Spirit of Race, les deux voitures concourant dans la catégorie GTD.

Il s’avère que la Ferrari a en fait été touchée par les deux Porsche 911 RSR officielles, la première fois par la n°911, puis par la n°912. Aucune de ces deux voitures n’a été sanctionnée, la 912 décrochant la victoire finale dans la catégorie GTLM.

La frustration est grande pour le Alex Job Racing, qui décroche finalement la quatrième place de la catégorie GTD à moins de sept secondes de la Porsche 911 GT3 du Magnus Racing, qui remporte la catégorie.

L’erreur est d’autant plus incroyable que les commissaires se sont appuyés sur des images vidéo de caméras embarquées, mais qu’ils ont confondus la Porsche GTD du Alex Job avec les deux 911 RSR GTLM (certes aux livrées relativement similaires), malgré la présence des logos indiquant les catégories respectives des deux concurrents. Lors des 24 Heures de Daytona déjà, l’IMSA avait sanctionné par erreur la Ferrari F458 du Level 5 pour un contact (là aussi inexistant) avec l’Audi R8 LMS du Flying Lizard. Celle-ci avait hérité de la victoire avant la volte-face des commissaires qui réintégraient la Ferrari à la première place en GTD.

Scott Elkins, le responsable des règlements à l’IMSA, a reconnu l’erreur à l’issue de l’épreuve et a présenté ses excuses auprès de l’écurie Alex Job, qui ne peut engager aucun appel. Mais le mal est fait.

« Cette erreur des officiels nous a coûté toute chance de remporter la course, a déclaré Alex Job. Cela nous a fait perdre notre bonne position en piste et nous a contraint à batailler pour revenir dans les premières places. Nous l’avons fait, mais nous n’avons pas pu rattraper tout notre retard. C’est très frustrant car la voiture et les pilotes ont été parfaits toute la journée. La voiture n’avait pas une égratignure. Nous méritions juste mieux. Décevant. »

libero libero commodo neque. nunc consequat. venenatis ipsum