Nouveau système de pénalités pour les changements de moteur imprévus

En 2014, l’IndyCar Series a décidé de mettre un terme aux pénalités sur la grille de départ suite à un changement de moteur imprévu. A l’inverse, on notera l’apparition de pénalités sur le Championnat Constructeur. Et c’est tant mieux pour les fans qui vont désormais y voir plus clair.

Au lien de voir leur position initiale reculée de 10 places sur la grille de départ, les pilotes qui auront dû changer de moteur avant la course ne seront plus affectés par les pénalités. A la place, les officiels de l’IndyCar ont décidé d’un nouveau barème de pénalités. En effet, cette année, ce sont les constructeurs Honda et Chevrloet qui en prendront toute la responsabilité. Des points de pénalités seront donc distribués au Championnat des Constructeurs pour tous changements de bloc V6 non-autorisés.

Jon Beekhius, journaliste IndyCar pour NBCSN explique ce changement: “Si un team se montre négligeant envers le moteur d’une de ses monoplaces (mettre les mauvaises pièces aux mauvais endroits ou casser le moteur consciemment), le pilote et la voiture de ce team seront mis à l’arrière du peloton. Je pense qu’ils ont écrit ce nouveau point de règlement en se rappelant du bon vieux temps où les gens faisaient exprès de casser leur moteur pour en avoir un tout neuf pour la prochaine course”, expliquait Beekhius. “En revanche, si vous n’arrivez pas à effectuer vos 2500 miles avec le même bloc moteur, la pénalité n’ira plus sur le pilote mais sur le constructeur.”

L’année dernière les écuries IndyCar disposaient de 5 propulseurs par saison, cette année nous sommes descendus à 4 bloc V6 par an. Ce qui représente donc un nouveau challenge pour les gens de chez Honda et Chevy. Les pilotes et les équipes vont devoir ménager au mieux leurs propulseurs s’ils ne veulent pas engandrer une perte de points au Championnat Constructeur de celui qui leur fournira les moteurs.

Jon Beelkhius a également donné son avis sur cette nouvelle distribution de pénalités: “Je ne pense pas qu’avec cette règle les constructeurs se permettront de jeter leurs moteurs les uns après les autres et dire ‘Ok tampis, oublions le Championnat Constructeur’. Je pense qu’avec la somme d’argent qu’ils mettent dans le développement de leur propulseur ; le Championnat des Constructeurs reste l’un de leurs objectifs”, commentait le journaliste de NBCSN. “Il y a beaucoup d’argent en jeu, et personne ne veut perdre de points Constructeurs. Quand vous vous appelez Honda ou Chevrolet, cela vous tient à coeur de pouvoir dire ‘Hey, nous avons remporté le Championnat Constructeur avec seulement 4 moteurs pour toute la saison’. Un gage de performance et de fiabilité qui ne se refuserait pas !”

suscipit felis et, Phasellus tristique pulvinar Praesent dolor dapibus in elit. libero