Kyle Busch évite les embûches

Cinq, c’est le nombre de tours menés par Kyle Busch à l’occasion de la cinquième course de la saison 2014 des NASCAR Sprint Cup Series. Le pilote de la Joe Gibbs Racing devient également le cinquième vainqueur différent cette saison. Au classement général c’est Carl Edwards qui s’empare des commandes.

Pour rallier l’arrivée ce dimanche il fallait éviter les problèmes, notamment les crevaisons qui ont été extrêmement nombreuses, causant plusieurs neutralisations. Au final c’est Kyle Busch qui s’est montré le plus malin pour aller décrocher la victoire, sa première cette saison, sa seconde sur la piste de deux miles de Fontana.

Vainqueur samedi lors de la course de Nationwide, Kyle Larson s’est montré incisif dans les deux derniers tours de l’épreuve pour aller chercher la deuxième place, mais c’est à l’expérience que Kyle Busch a contenu l’assaut du pilote de la Chip Ganassi Racing dans l’ultime virage de la course.




“C’est génial”, confie Kyle Busch sur la Victory Lane. “On ne savait pas à quoi s’attendre avec ce shootout de deux tours.”

Kurt Busch prend la troisième place devant Matt Kenseth et Tony Stewart. Jamie McMurray, Brian Vickers, A.J. Allmendinger, Paul Menard et Carl Edwards complètent le top-10 de cette cinquième levée de la saison.

Neuf neutralisations pour 42 tours sont venues ralentir la course, la très grande majorité d’entre-elles étant causée par des crevaisons. De Kevin Harvick à Brad Keselowski, en passant par Jimmie Johnson, tous ont crevé à un moment, sans forcément apporter de drapeau jaune, ce fut le cas de Jimmie Johnson à moins de dix tours de la fin et ce alors qu’il menait l’épreuve devant Jeff Gordon.

Si la NASCAR n’a pas souhaité neutraliser lorsque Johnson s’est retrouvé au ralenti, elle fut contrainte de sortir le neuvième et dernier drapeau jaune au tour 199 suite au grand nombre de crevaisons. Tous les leaders, exception faite de Landon Cassill, sont repassés par la voie des stands pour prendre des gommes neuves. Kurt Busch et Tony Stewart ont tenté un coup de poker en ne prenant que deux pneumatiques neufs contre quatre à leurs adversaires.

Le choix tactique des deux champions de la Stewart-Haas Racing aurait pu s’avérer payant, mais c’était sans compter sur Kyle Busch qui a trouvé l’ouverture à l’amorce du dernier tour de la course. Le pilote de la Toyota Camry n°18 n’a ensuite eu qu’à résister à Kyle Larson pour aller décrocher sa vingt-neuvième victoire en carrière.

Au classement général, Carl Edwards occupe désormais la première place avec un point d’avance sur Dale Earnhardt Jr. et deux sur Jeff Gordon.

pulvinar consectetur mi, nec ut fringilla libero luctus id ut venenatis,