Dakar 2015 – Peugeot ambitieux pour son retour

Après avoir stoppé son programme endurance et remporté la fameuse monté vers les nuages de pikes Peak, Peugeot à annoncé son engagement en Rallye-Raid dès le Dakar 2015 en janvier prochain après 25 ans d’absence.

Ce que l’on peut dire c’est que Peugeot ne compte pas faire de la figuration et se donne les moyens de réussir avec l’aide de Total et RedBull. Côté pilotes, le vainqueur de l’édition 2010 du Dakar Carlos Sainz et le quintuple vainqueur à moto Cyril Depres sont confirmés. Stéphane Peterhansel devrait sauf surprise rejoindre les rangs de Peugeot Sport ultérieurement puisque sous contrat avec Mini jusqu’au 31 mai 2014. Ces derniers piloteront la 2008 DKR qui est donc l’arme choisi par le constructeur français pour contrer l’hégémonie allemande.

Depres passe donc de deux à quatre roues et se présentera au départ de l’édition 2014 en tant que débutant. Il tentera dans le futur de rééditer les performances de Didier Auriol, Stephane Peterhansel et Nani Roma qui ont gagné en moto puis en auto. Voici l’interview de l’intéressé donné à Peugeot Sport :

Vous avez une carrière de motard couronnée de succès, avec notamment cinq victoires au Dakar. Pourquoi avoir décidé de passer sur quatre roues ?

Cyril Despres : “L’idée est venue naturellement. Quand on dispute un Dakar à moto, on se retrouve une dizaine d’heures seul au guidon et on a le temps de réfléchir. Pendant le dernier Dakar, j’ai eu un déclic. Par chance, Peugeot et Red Bull m’ont proposé cette incroyable opportunité. J’en suis très fier. Je ne me suis pas posé 36 questions. C’est un rêve qui se concrétise pour moi et une nouvelle vie qui commence.”

Comment abordez-vous ce nouveau défi ?

Cyril Despres : “Je suis conscient que j’ai une chance énorme de rentrer dans le monde de l’auto par la grande porte, dans une équipe aussi compétitive et professionnelle que Peugeot. Je ne suis pas sûr que j’aurais fait le grand saut pour une autre équipe. J’ai encore en tête les images des Peugeot gagnant le Dakar lorsque j’étais enfant… Je suis tellement impatient de monter dans la voiture à mon tour !”

D’autres motards l’ont aussi emporté sur quatre roues. Quelle est votre ambition ?

Cyril Despres : “Mon objectif sera dans un premier temps d’apprendre et d’aider. Dans une équipe comme Peugeot et avec un équipier comme Carlos Sainz, je vais pouvoir progresser. C’est motivant. J’ai une véritable envie d’apprendre comment fonctionnent et se pilotent ces voitures, comment travailler avec un copilote. Partager autant de temps avec un navigateur va être une expérience différente car j’ai l’habitude d’être seul depuis quinze ans !”

Sainz de son côté n’est pas un inconnu du monde des Rallye-Raid puisqu’il a à son actif un titre de champion du monde obtenu en 2007 et sept participations au Dakar dont une victoire en 2010. Il apportera donc toute son expérience aux hommes et femmes de Peugeot Sport pour débuter la nouvelle aventure. L’interview de Carlos Sainz à Peugeot Sport :

Qu’est-ce qui vous a convaincu de rejoindre Peugeot ?

Carlos Sainz : “C’est une marque contre laquelle j’ai souvent bataillé. J’ai donc pu constater durant toutes années que ce sont des équipes vraiment passionnées par la compétition et que, quand ils décident de faire quelque chose en sport automobile, ils le font à 100 %. Je partage cette philosophie. Compte-tenu de mon attachement au Dakar, il est clair que si Peugeot revient dans cette épreuve et m’offre l’opportunité de faire partie de cette aventure, je ne peux résister à un tel appel.”

Peugeot n’a pas couru au Dakar depuis 25 ans, pensez-vous que ce soit un handicap ?

Carlos Sainz : “Je ne crois pas car Peugeot n’a jamais cessé de construire des voitures de course au plus haut niveau, que ce soit en rallye ou en endurance – même encore aujourd’hui, comme le montre la 208 T16 R5 de rallye. De mon côté, j’ai aussi gagné le Dakar. Je vais apporter toute mon expérience récente de l’épreuve que j’ai disputée avec des quatre roues motrices et deux roues motrices. Nous sommes prêts à relever le défi.”

Pensez-vous que l’équipe puisse être compétitive rapidement ?

Carlos Sainz : “En sport automobile, rien n’est jamais garanti. Aujourd’hui, le niveau sur le Dakar est très élevé. Gagner n’est vraiment pas facile. Je suis toutefois très confiant car je sens une équipe très motivée. Nous allons travailler dur pour essayer de gagner. Nous n’avons pas beaucoup de temps avant notre première participation mais je suis confiant.”

Autre point important, ce programme s’inscrit sur plusieurs années. Même si le Dakar reste l’objectif principal, d’autres épreuves sont au programme ce qui permettra de parfaire la préparation de toute l’équipe.

Concernant les spécifications techniques et la livrée de l’auto, la présentation de la 2008 DKR se fera au salon de Pékin le 20 avril prochain.

suscipit commodo ut facilisis diam id, dolor velit, nunc commodo sed