Grand bonheur pour Chase Elliott en Nationwide

Chase Elliott a foulé Victory Lane bien avant de gagner des courses en go-kart et ce grâce aux victoires de son père en NASCAR Sprint Cup Series. Ce vendredi au Texas c’est son père qui l’accompagnait sur la Victory Lane après sa première victoire en NASCAR Nationwide Series et pour son sixième départ seulement dans la catégorie.

Six est bel et bien le chiffe préféré de Chase Elliott. En Truck Series le fils de Bill a remporté son premier succès pour son sixième départ dans la discipline, c’était sur le Canadian Tire Motorsport Park de Bowmanville au Canada. En Nationwide pour le sixième départ de carrière, le pilote de la JR Motorsports s’est également imposé, devenant ainsi le second pilote régulier de la discipline à s’imposer cette année.

Toutes les stars de la Sprint Cup présentes n’ont rien pu faire pour contrer Chase Elliott en fin d’épreuve. Kyle Busch, parti de l’arrière du peloton pour une voiture non-conforme, termine deuxième, devant Kyle Larson. Kevin Harvick a eu beau mener le plus grand nombre de tours (101 sur les 200 de l’épreuve – ndlr), il a lui aussi coincé à la fin terminant quatrième, Dale Earnhardt Jr., qui revenait en Nationwide pour la première fois depuis Daytona en ouverture de saison doit se contenter de la cinquième place alors que Matt Kenseth est sixième.




“Tout le travail que j’ai fait fait n’est rien comparé à cela”, déclarait un Bill Elliott admiratif sur la Victory Lane. “Ce gamin est incroyable.”

Vainqueur à 18 ans quatre mois et huit jours, Chase Elliott est le deuxième pilote le plus jeune à s’imposer en Nationwide, le record étant toujours détenu par Joey Logano, vainqueur vingt-et-un jours après son dix-huitième anniversaire, c’était au Kentucky en 2008.

Comme la majorité des adolescents de son âge Chase Elliott sera de retour au lycée lundi pour poursuivre sa dernière année. “Personne n’aime les lundis. Je suis sûr que ce sera pareil et j’aurai beaucoup de travail à la maison, mais ce sera sympa, car nous avons eu un super week-end”, concède le vainqueur de la sixième manche de la saison 2014.

Comme un bonheur n’arrive jamais seul, Elliott fait coup double en s’emparant de la tête du classement général avec deux longueurs d’avance sur son coéquipier Regan Smith, septième de l’épreuve. Ryan Blaney, qui pilotait la Ford Mustang n°22 pour la deuxième fois de la saison, termine huitième, alors que Ty Dillon et Elliott Sadler complètent le top-10.

Pour décrocher sa première victoire en NASCAR Nationwide Series, Elliott a su faire preuve de patience, mais aussi de maturité, en prenant son temps pour dépasser Kevin Harvick par l’extérieur à seize tours du drapeau à damier et finalement creuser un écart de 2,666 secondes sur Busch pour s’imposer.

commodo ut porta. efficitur. libero. odio suscipit sem, ipsum