Tony Stewart décroche la pole au Texas

Le triple champion NASCAR Sprint Cup Series, Tony Stewart, a décroché la pole position de la septième épreuve de la saison, les Duck Commander 500 qui se tiennent sur le Texas Motor Speedway. Le pilote de la Stewart-Haas Racing s’est impressionné lui-même par cette performance.

“C’est la première fois que j’ai été capable de faire quelque chose d’impressionnant pour l’équipe, confiait Tony Stewart à l’issue de la pole position, sa quinzième en carrière en 528 départs dans la catégorie reine.

Si Tony Stewart a bouclé son meilleur tour en 27,628 secondes, c’est-à-dire à une vitesse moyenne de 195,454 mph, ce n’est pas lui qui a été le plus rapide de la séance, puisque Kevin Harvick, son nouveau coéquipier à la Stewart-Haas Racing a réalisé le record de la piste lors de la première partie des qualifications avec un tour en 27,234 secondes, soit une vitesse moyenne de 198,282 mph.




Le top-12 de la qualification est complété par Brad Keselowski, Kevin Harvick, Greg Biffle, Carl Edwards, Denny Hamlin, Trevor Bayne, Ryan Newman, Marcos Ambrose, Joey Logano, Kurt Busch et Jeff Gordon.

Six séances qualificatives ont été disputées avec le nouveau format et seul Joey Logano a toujours été présent dans le dernier Q, 2 ou 3 suivant la taille de la piste. Le pilote du Team Penske n’a cependant pas été en mesure de jouer la pole position ce samedi sur l’ovale d’un mile et demi du Texas, huitième du premier groupe, il était cinquième à l’issue du deuxième et donc dixième du troisième.

Si la Stewart-Haas Racing s’est illustrée en remportant deux des trois segments de la qualification, la deuxième partie a été enlevée par Greg Biffle. Le pilote de la Roush Fenway Racing a signé son meilleur temps en 27,518 secondes ce qui correspond à une vitesse moyenne de 196,235 mph.

L’usure importante des pneumatiques sur cette piste a fait que la très grande majorité des pilotes n’a effectué qu’un seul tour lancé lors de chacune des séances pour enregistrer un tour chronométré et ainsi ménager les gommes en vue de la suite.

David Stremme, le rookie Ryan Truex, Joe Nemechek ainsi que JJ Yeley n’ont pas réussi à se qualifier pour cette septième course de la saison. Travis Kvapil, Reed Sorenson, David Gilliland, Landon Cassill, Josh Wise, le rookie Cole Whitt et David Ragan ont en revanche eu recours à une place provisionnelle.

dolor. tristique commodo fringilla neque. Aenean porta. vel, felis leo