Mike Conway émerge du chaos à Long Beach

La quarantième édition du Toyota Grand Prix of Long Beach a tenu toutes ses promesses en IndyCar et s’est conclue sur la victoire du Britannique Mike Conway qui s’impose pour la seconde fois de sa carrière dans la cité californienne. Le pilote de la Ed Carpenter Racing devance Will Power et le rookie Carlos Munoz. Vainqueur en 1999, Juan Pablo Montoya s’est emparé de la quatrième place.

Ryan Hunter-Reay a dominé la première partie de l’épreuve, mais le champion 2012 a commis une erreur qui l’a éliminé de la course à la victoire à moins de trente tours de l’arrivée. Dans sa manœuvre, le pilote Andretti Autosport a éliminé une grande partie des protagonistes à la victoire finale à commencer par son coéquipier James Hinchcliffe, mais aussi le leader au moment de l’incident, Josef Newgarden.

Le pilote de Sarah Fisher avait parfaitement géré la dernière salve de ravitaillements, puisqu’il était ressorti en juste devant Ryan Hunter-Reay alors qu’il était troisième avant le cycle d’arrêts, mais le pilote Andretti s’est montré trop optimiste, trop impatient aussi, pour dépasser son adversaire, dans le virage n°4, où il n’y avait clairrement pas la place, l’a envoyé au tapis, ainsi que de nombreux pilotes qui arrivaient derrière.




Si Power et Montoya ont échappé à l’accident James Hinchcliffe n’a pu éviter les monoplaces à l’arrêt et est venu s’encastrer dans celles-ci, amplifiant le mouvement de panique parmi les pilote qui arrivaient derrière.

“J’ai pris la décision en une fraction de seconde lorsqu’il a patiné”, commentait après l’incident Ryan Hunter-Reay. “Je voulais gagner cette course.”

Champion en titre de la discipline, Scott Dixon a relancé en tête au tour 65, mais savait qu’il était juste pour rallier l’arrivée sans avoir à repasser par les stands. Le Néo-zélandais a tout tenté pour économiser suffisamment de carburant, mais a dû se résoudre à rentrer une dernière fois dans les stands à deux tours du but, abandonnant ainsi la première place à Mike Conway qui a résisté jusqu’au bout.

“Je ne peux pas y croire”, confiait le Britannique désormais double vainqueur dans les rues de Long Beach après un premier succès acquis en 2011 alors qu’il pilotait pour le compte de la Andretti Autosport. “C’est incroyable pour toute l’équipe de rempoter la course de Long Beach.”

Le Britannique coupe la ligne d’arrivée avec 0,9005 seconde d’avance sur Will Power. Suivent ensuite Carlos Munoz, Juan Pablo Montoya et le Français Simon Pagenaud pour le top-5. Mikhail Aleshin, Oriol Servia, Marco Andretti, Sebastian Saavedra et Carloz Huertas complètent le top-10 de cette deuxième manche de la saison.

En difficulté pendant la course, rencontrant notamment des problèmes de freins, l’autre Français du peloton, Sébastien Bourdais se classe finalement quatorzième à trois tours du vainqueur.

Grâce à sa deuxième place l’Australien Will Power conserve la tête du classement général où il compte vingt-sept points d’avance sur son dauphin, Mike Conway. La prochaine épreuve inscrite au calendrier n’est autre que celle d’Indianapolis, la toute première de l’histoire de la discipline à se tenir sur le tracé routier, ce sera le 10 mai prochain.

Lorem adipiscing dolor. ut accumsan pulvinar felis in ut Donec dolor commodo