La Colombie part à la conquête de l’IndyCar !

Quatre Colombiens au départ et quatre Colombiens dans le top-10, à l’arrivée du GP of Long Beach qui a eu lieu le week-end dernier. Le moins que l’on puisse dire est que la Colombie est bien décidée à partir à la conquête du titre IndyCar Series dans les années à venirv: Carlos Munoz et JP Montoya en tête de file.

Joli score pour la Colombie dans les rues de Long Beach pour ce qui était la deuxième manche de la saison Verizon IndyCar Series. En effet, ce n’est peut-être pas le pays qu’on attend le plus en sport-mécanique, mais force est de constater que le quatuor Colombien a bien joué le coup pour passer entre les gouttes et ainsi placer ses 4 représentants national dans le top-10. A noter le podium de Carlos Munoz (troisième), l’excellente quatrième place du revenant Juan Pablo Montoya, la discrète neuvième place de Sebastian Saevedra et enfin, la surprenante dixième place du rookie Carlos Huertas, engagé par Dale Coyne Racing au dernier moment.

On pensait à Ryan Hunter-Reay ou à James Hinchcliffe pour disputer la victoire à Josef Newgarden dans les derniers tours, mais après le crash provoqué par RHR, c’est le jeune Carlos Munoz (cinq départs, deux podiums) qui s’est employé pour sauver le week-end de la Andretti-Autosport. “Le résultat est important pour le team, pour moi c’est surtout une source de confiance en plus, car maintenant je sais que je peux rouler devant avec les ‘top’ pilotes aussi bien sur circuit routier que sur circuit urbain”, selon les dires de Munoz.

Un autre qu’on attendait pas forcément de si tôt au vu de ses performances en qualification, Juan Pablo Montoya a bluffé tout le monde en montrant que le GP de St Pete n’était qu’une mise en jambe pour lui. Le chouchou des Colombiens s’est rappelé au bon souvenir de tous en allant chatouiller la troisième marche du podium en fin de course. “J’aurais pu être un peu plus agressif sur la fin mais j’ai préféré m’assurer de n’avoir aucun ennui avant le drapeau à damier. La course a été dure mais nous avons poussé fort pour ramener ce très bon top-5” s’enthousiasmait JPM, alors qu’il vient juste de revenir en IndyCar après huit années passées en Stock Car.

La Colombie est quand même le deuxième pays le mieux représenté en IndyCar (avec quatre pilotes) derrière les États-Unis (cinq). Et nul doute que la filière Colombienne reviendra vite sur le tout devant de la scène dans les années, voir même, les courses à venir !

velit, tempus ut libero. dapibus commodo id commodo libero ut elementum