Commotion cérébrale pour James Hinchcliffe

Le pilote canadien de la Andretti Autosport en IndyCar, James Hincliffe a été contraint à l’abandon hier lors du Grand Prix of Indianapolis, la première manche routière à se disputer sur l’Indianapolis. Transporté à l’hôpital une fois sorti de sa monoplace, le Canadien s’y est vu diagnostiquer une commotion cérébrale. Sa participation à l’Indy 500 est remise en cause.

Suite à son abandon au tour 57 James Hinchcliffe a été transféré centre médical de l’Indianapolis Motor Speedway, avant d’être transporté dans un hôpital d’Indianapolis pour y subir un scanner de la tête et du cou.

Le Dr. Michel Olinger, le directeur de l’unité médicale de l’IndyCar a confirmé que la Canadien souffre d’une commotion cérébrale et devra revoir les médecins avant de reprendre la compétition.




“Je veux remercier tous les fans pour leurs messages de soutien”, a indiqué James Hinchcliffe hier soir. “Je suis un peu raide et douloureux et j’aimerais vraiment reprendre la voiture demain, mais je suppose que je devrais laisser les médecins prendre la décision.”

Tant que James Hinchcliffe n’est pas autorisé à prendre le volant de sa monoplace, il est remplacé par le Vénézuélien E.J. Viso, qui pilotait pour la Andretti Autosport l’an dernier.

En 2013 Viso a pris la treizième place du classement général malgré sa non participation à la dernière manche de la saison pour problème de santé. Il avait signé deux top-5 et sept top-10, terminant toutes les courses auxquelles il a participé sauf deux.

Lorem suscipit ut amet, nunc sit quis, leo