Alerte pour Jeff Gordon qui se plaint de son dos

Cela faisait quelques saisons que Jeff Gordon n’avait plus connu de problèmes avec son dos, mais l’actuel leader du classement général en NASCAR Sprint Cup Series a vu les douleurs se réveiller aujourd’hui à l’occasion de la deuxième séance d’essais des Coca-Cola 600 et a dû écourter sa journée pour être dans les meilleures conditions possibles au départ de l’épreuve demain.

À l’issue de la deuxième séance d’essais des NASCAR Sprint Cup Series sur le Charlotte Motor Speedway Jeff Gordon a confié à nos confrères de FOX Sports 1 qu’il était contraint de mettre un terme à sa journée d’essais pour des spasmes au dos.

Suite à cette annonce du quadruple champion Sprint Cup la Hendrick Motorsports a désigné Regan Smith comme pilote de réserve demain pour les Coca-Cola 600. S’il devait y avair un remplacement pendant la course, ce serait la première fois de sa carrière que Jeff Gordon doit laisser sa place à un autre pilote pendant une course.




Malgré le lobbying de Ray Evernham auprès de Doug Duchardt, il a été décidé au sein de la Hendrick Motorsports de ne pas aligner la Chevrolet SS n°24 pour la troisième et dernière séance d’essais cette après-midi. En conséquence, si Regan Smith doit monter dans la voiture de Gordon demain, il n’aura pas effectué le moindre tour au volant de celle-ci et partira donc quelque peu dans l’inconnue.

“J’ai eu des spasmes dans le passé, mais ceux-là sont différents”, a déclaré Jeff Gordon au micro de FOX Sports 1. “Je veux juste être prudent et prendre soin de mon dos. Je n’étais pas bien dans la voiture. Il s’agit d’être prêt pour les 600 miles demain. Je n’ai aucun doute sur le fait que je serai dans la voiture demain et que je serais compétitif si je parviens à être au calme dans les 24 prochaines heures.”

“I’ve had some spasms in the past, but this one is kind of different,” Gordon told FOX Sports 1. “I just want to really be cautious and take care of it. It doesn’t do me any good to be out in the car right now, especially when the car is as good it is. It’s really about getting ready for 600 miles tomorrow. I have no doubts that I can be in this car and be competitive if I just take it easy over the next 24 hours.”

Interrogée à ce sujet, Alan Gustafson – le chef d’équipe de Jeff Gordon – a préféré ne pas tirer la moindre hypothèse sur la situation de son pilote, expliquant tout de même que le plan initial est que le leader du championnat participe à toute la course demain.

Cette hypothèse se renforce par l’absence de pilote remplaçant dans la n°24 pour la dernière séance. Même si la voiture parait très bien réglée pour Jeff Gordon, faire quelques tours pour Regan Smith lui aurait permis de s’acclimater à la piste, mais surtout à la voiture en vue de demain.

Donec justo id neque. libero. Curabitur