Chip Ganassi Racing : une contre-performance lourde de conséquences

Grosse déception de la Chip Ganassi Racing à Indianapolis. Détenteur de quatre Borg Warner Trophy, Chip Ganassi et ses quatre structures ont littéralement coulé lors de ces 98ème 500 miles d’Indianapolis. Conséquences : l’Indy 500 et le titre de champion IndyCar Series 2014 ne sont déjà plus accessibles.

Après avoir été hors du coup lors des qualifications – aucun Ganassi Boys dans le Top-10 sur la grille de départ – les ‘rouges’ de chez Chip Ganassi ont fait main basse sur la dernière journée d’essais du Vendredi le ‘Coors Light Carb Day’. Tony Kanaan et Scott Dixon avaient fait les deux meilleurs temps lors du Carb Day, puis un peu plus tard dans la journée, Scott Dixon et son équipe avaient battu Sage Karam (protégé de la Chip Ganassi) et son équipe Dreyer & Reinbold Racing en finale du TAG Heuer Pit Stop Challenge. Bilan plutôt mitigé après les qualifications mais bon espoir de victoire tout de même aux vues des évènements du vendredi.

Parsemée de soucis mécaniques et d’erreurs de pilotage, – comme la sortie de piste du Néo-zélandais dans le virage n°4 au tour 168 – la course des quatre monoplaces badgées Ganassi ne fut pas de tout repos. Le meilleur pilote Ganassi termine en 18ème place et c’est le pensionnaire de l’équipe ‘satellite’ de la Chip Ganassi Racing, Ryan Briscoe, qui sauve ce maigre Top-20 pour son écurie.

Derrière le revenant Australien, le duo Target Chip Ganassi voyait ses chances de victoire à Indy s’évanouirent dans la nature. Le Brésilien Kanaan prenait la 26ème place et le champion en titre Scott Dixon se classait 29ème à l’arrivée. Rajoutons à cela l’antépénultième place de Charlie Kimball, victime lui aussi d’une erreur de pilotage qui a poussé les officiels de la série à sortir le premier drapeau jaune de la journée au tour 150.

Le vainqueur en titre de l’édition 2013 de l’Indy 500 a lui connu un souci dans les stands avec un arrêt qui a duré plus de 43 secondes au tout début de l’épreuve ; alors que Briscoe a manqué de justesse de s’accrocher avec Jacques Villeneuve dans le premier tour de la course ainsi qu’avec Will Power dans les dernières boucles de l’épreuve.

Une chose est sure, cette 98ème édition des 500 miles d’Indianapolis fut un désastre chez la Chip Ganassi Racing et c’est le moral dans les chaussettes que toute l’équipe va devoir repartir en direction de Michigan pour la 6e et 7e manche de la saison dans les rues de Détroit – haut-lieu Chevrolet, motoriste des Dallara DW12 Ganassi – pour ce qui sera le premier ‘Double Header’ de la saison.

Malheureusement pour cette grande écurie, le titre en fin de saison n’est quasiment plus envisageable : Dixon a 142 pts de retard sur Hunter-Reay, Briscoe pointe à 153 unités de retard, Kanaan possède un déficit de 170 pts sur ‘RHR’ et Kimball est déjà hors du coup avec ses 92 pts au classement général.

Ryan Briscoe (18ème) :
“Je suis super déçu à propos de l’arrivée. J’étais sur le point d’attaquer Power quand ce dernier m’a carrément mis dans l’herbe en m’accrochant avec lui, ce qui a cassé mon aileron avant. C’était un pilotage très dangereux et je n’en reviens pas qu’il s’en sorte encore une fois de plus sans pénalité ! Il a ruiné notre fin de course après tout le mal que l’on s’est donné pour remonter devant et rattraper le tour de retard que j’avais perdu plutôt. La stratégie était d’attendre un drapeau jaune pour rentrer dans le tour, ce que nous sommes finalement parvenu à faire. Nous avions une excellente voiture, mais à cause de Will Power… C’est dommage pour la Ganassi, un bon Top-10 nous aurait fait du bien.”

Tony Kanaan (26ème) :
“C’est dur à encaisser. Nos chances de victoire se sont envolées brusquement avant même que la course n’est réellement commencée. Nous avons eu un problème dans les stands. Après cela j’avais déjà trop de tours de retard. Aujourd’hui la piste n’a pas voulu de nous.”

Scott Dixon (29ème) :

“La voiture s’est mise à glisser d’un seul coup en milieu de virage. J’ai essayé de corriger le tir mais il était trop tard… Je me sens vraiment mal pour mes gars. On avait une bonne voiture tout au long de la journée. Cela m’ennuie pour toute l’équipe Ganassi.”

Charlie Kimball (31ème) :
“J’ai cassé quelque chose quand j’ai brossé le muret extérieur à un moment donné et la voiture est partie en tête à queue. Dommage, je pensais qu’on avait une voiture plutôt bonne. Mauvaise journée pour la Ganassi, je suis déçu pour mon équipe, ils ont travaillé très dur durant ce moi de Mai. On tournait autour du Top15 et je suis sûr que nous aurions pu accrocher un Top10.”

consectetur ipsum elementum accumsan justo id, vel, Praesent consequat.