Encore raté pour Marco Andretti

Le fils de Michael Andretti, membre d’une famille de champion IndyCar, a encore manqué de peu la victoire aux 500 miles d’Indianapolis. En finissant troisième dimanche dernier, Marco Andretti a raté l’occasion de gagner alors qu’il avait une fois de plus l’une des meilleures voitures du plateau grâce à la Andretti Autosport

Troisième à trois dixièmes du vainqueur Ryan hunter-Reay, voilà le résultat de la course du jeune Américain. Ce n’est pas faute d’avoir essayé pour Marco Andretti qui a tout de même mené 20 tours. Malheureusement, il n’aura pas fallu grand chose pour que le petit-fils de Mario Andretti remporte la course. Qualifié sixième du Fast Nine Shootout, le pilote Andretti Autosport s’était pourtant donné les moyens pour réussir, mais il s’est fait chiper la victoire par son coéquipier.

Pilote dans l’une des meilleures écuries du plateau IndyCar sinon LA meilleure des équipes, Marco Andretti ne peut pas rejeter la faute sur son team ; quatre des cinq monoplaces Andretti ont terminé la course dans les six premiers démontrant ainsi la robustesse du package Honda/Andretti. Malgré une excellente voiture à chaque Indy 500, le n°25 n’arrive pas à concrétiser ses bons résultats à Indianapolis depuis ses débuts en 2006.

Quand on s’intéresse de plus près au palmarès de Marco à Indianapolis, on s’aperçoit que le pilote Américain a toujours été très doué sur le Brickyard. Ce qui n’a finalement rien d’étonnant quand on regarde l’expérience de sa famille en IndyCar et sur ce circuit. En 2014, Marco Andretti fêtait sa neuvième participation à l’Indy 500 et en neuf venues sur l’Indianapolis Motor Speedway il compte désormais quatre podiums, cinq top-5 et six Top-10. En qualification l’Américain est aussi très habile avec sept départs dans le top-10. ‘Rookie of The Year’ en 2006 à Indy, Andretti n’y a jamais décroché la pole position ni même la victoire. Son meilleur résultat à ce jour reste une deuxième place obtenue en 2006, dépassé à l’aspiration par Sam Hornish Jr. dans les ultimes hectomètres de la course.

Marco Andretti :

“Nous étions très proche de la victoire mais nous n’avons jamais réellement dominé la course. Ryan (Hunter-Reay) et Helio (Castroneves) étaient les plus forts. La seule chance que nous avions de gagner était qu’ils s’accrochent entre eux. Ils me bloquaient à chaque fois que je remontais sur eux donc je ne pouvais rien faire. Nous avons fait une bonne course malgré tout. Mes félicitations à Ryan, il a failli m’envoyer dans le décor au virage 3. Je pense que si cela n’avait pas été l’Indy 500 je me serais mis vraiment en colère contre lui… Mais bon, il a gagné et moi pas donc qu’est-ce que je peux dire de plus ?”

in eleifend felis consectetur consequat. non id risus. libero.