Nouvelles rumeurs de retraite concernant Jeff Gordon

Les douleurs au dos ayant refait surface, il n’en fallait pas plus que les rumeurs de retraite de Jeff Gordon repartent de plus belle. Pourtant le quadruple champion NASCAR Sprint Cup Series n’envisage de mettre fin à sa carrière tant que cela ne met pas en danger sa santé.

Partira, partira pas ? Tel est la question qui est sur toutes les lèvres lorsque le sujet Jeff Gordon est abordé. La semaine dernière à Charlotte ses douleurs au dos se sont réveillées, le forçant à écourter la deuxième séance d’essais et à ne pas participer à la dernière. Regan Smith a même été appelé en renfort pour palier à tour remplacement du pilote de la Chevrolet n°24 en cours d’épreuve.

Cependant, le quadruple champion NASCAR a bouclé les 600 miles de l’épreuve de Charlotte, sans se plaindre de son dos grâce notamment à des injections de cortisone pour apaiser la douleur, mais a dû faire de nombreux massages les jours qui ont suivi afin de récupérer. Très exigeante, mais aussi très bosselée la piste de Dover n’est pas faite pour diminuer les douleurs de Jeff Gordon qui a tout de même pu effectuer les trois séances d’essais prévues entre le vendredi et le samedi.




Pour la course d’aujourd’hui, Jeff Gordon n’a pas de pilote de remplacement, mais en cas de douleurs persistantes l’équipe devra penser à prévoir un pilote de remplacement, pour parer à toute éventualité. De plus si les douleurs s’installent dans le temps, c’est la carrière de Jeff Gordon qui pourrait bien s’arrêter et ce malgré un très bon début de saison 2014 qui le voit mener le championnat après douze épreuves grâce notamment à une victoire au Kansas.

“Si je ne reste pas en vrac à me mettre de la glace quand arrive le week-end de course, ce qui est arrivé, pourrait bien arriver de nouveau”, confiait Jeff Gordon ce vendredi sur le Dover International Speedway. “C’est la chose sur laquelle je suis concentré, je ne pense pas au reste, comme la retraite, mais si cela se reproduit beaucoup plus de fois je n’aurai pas le choix.”

“Les douleurs de la semaine dernière étaient plus importantes que celles des années passées”, ajoute le leader du championnat 2014. “C’était la première fois que quelque chose de la sorte arrivait. Une fois que le sang coule et que l’adrénaline se passe, ce n’est pas si mal. Lundi et mardi furent des journées plus difficiles que la course.”

La piste de Dover sera un vrai défi pour Jeff Gordon qui devra l’affronter lors des 400 tours que compte la course.

“Je ne peux pas dire que je suis à cent pour cent”, poursuit le pilote de la Hendrick Motorsports. “Je suis proche d’un retour à la normal ce qui représente une légère aggravation et un certain manque de confort. Je ressens toujours quelques effets de ce qui est arrivé la semaine dernière.”

Lors des diverses séances d’essais Jeff Gordon a confié bien se sentir dans la voiture et ne pas ressentir de douleur aigüe. Pour se préparer au mieux pour ce week-end physique sur le Monster Mile de Dover, Jeff Gordon n’a eu d’autre choix que de se ménager et de se passer beaucoup de glace dans le dos.

En début de saison Jeff Gordon avait plaisanté sur une éventuelle retraite en cas de cinquième titre de champion. “Vous pouvez me poser toutes les questions que vous pouvez à propos de la retraite, je n’ai pas de réponse pour vous.”

Si pour l’instant aucune information ne filtre concernant le futur de Jeff Gordon que ce soit du côté de l’intéressé ou de la Hendrick Motorsports, il est compliqué d’y voir plus clair, mais les très bonnes performances de Regan Smith et Chase Elliott en NASCAR Nationwide Series, actuels leader et troisième du championnat, pourrait bien les inciter à taper à la porte de la Sprint Cup la saison prochaine. Quant à Alan Gustafson, le chef d’équipe de Jeff Gordon, son contrat court jusqu’à la fin de saison et il n’a toujours pas prolongé…

commodo ut id Aenean vel, venenatis in et, ipsum nunc luctus