Bilan à mi-saison régulière

Treize courses se sont disputées en NASCAR Sprint Cup Series, il en reste donc autant pour tenter de décrocher sa place en playoffs. C’est donc l’heure de tirer le bilan de cette première partie de saison régulière. De Matt Kenseth à Dale Earnhardt Jr., en passant par Kyle Busch et Jeff Gordon, retour sur les pilotes et équipes qui ont marqué ce début de saison.

Matt Kenseth : L’un des trois pilotes à avoir terminé dans le top-10 l’an dernier et à ne toujours pas avoir décroché de victoire cette année. Dans le même cas de figure au soir de Richmond, il serait qualifié pour les playoffs. Le pilote de la Joe Gibbs Racing a pour lui une très bonne régularité et est passé tout proche de la victoire, notamment à Charlotte.

Jeff Gordon : Le pilote de la Hendrick Motorsports est lui aussi très régulier cette année, que ce soit pour avoir de très bonnes voitures sur les longs runs ou se trouer complètement sur les relances. Il compte une victoire et sa qualification en playoffs pour la neuvième année consécutive est pratiquement acquise. Ses douleurs au dos se sont réveillées, combien de victoires va-t-il encore glaner avant de prendre sa retraite ? En fin de saison ?




Jimmie Johnson : Onze courses sans victoire, depuis il en a deux. Le sextuple champion a enfin trouvé son rythme de croisière, le nouveau format du Chase peut-il l’arrêter dans sa quête d’un septième sacre ?

Dale Earnhardt Jr. : Vainqueur des Daytona 500, il s’est créé un compte Twitter, depuis, il tweete, … beaucoup.

Kyle Busch : Le Jimmie Johnson des séries inférieures. Seulement des séries inférieures.

Le Team Penske : S’il y a une équipe qui a profité du nouveau règlement des qualifications c’est bien celle de Roger Penske. Joey Logano et Brad Keselowski sont pratiquement à chaque fois dans la dernière partie de la qualification. Sinon, en course Joey Logano a pris l’avantage sur son coéquipier et semble s’accommoder du statut de leader de l’équipe.

Denny Hamlin : Malgré une course manquée pour raison médicale, Denny Hamlin répond présent avec une victoire et fera les playoffs.

Kyle Larson : Le rookie de la Chip Ganassi Racing éclipse Austin Dillon, dans la lutte des rookies et est passé tout prêt de la victoire à Fontana. Encore un petit effort et il pourra se faire construire une dépendance à la maison qu’il vient d’acheter histoire d’y entreposer ses trophées.

Kevin Harvick : Rapide, très rapide, sûrement le plus rapide en condition course depuis le début de la saison. Problèmes, la mécanique ne suit pas toujours et ses mécaniciens non plus. Heureusement, il a deux victoires.

La Roush Fenway Racing : Le seul pilote assuré d’être présent dans cette équipe la saison prochaine est le moins bien classé en 26ème position ! L’éviction de Chip Bolin dans le courant du mois de mai n’a pour l’instant rien changé.

Tony Stewart : À défaut de le revoir en forme en Sprint Cup, il est revenu en sprint car le temps d’une séance d’essais. Sinon ? Depuis peu, lui aussi il tweete !

Jamie McMurray : Dépassé par son coéquipier Kyle Larson, il se console avec le chèque d’un million de dollars réservé au vainqueur de la All-Star Race. Peut-être pourra-t-il s’acheter une maison plus grande que le jeune Californien.

Kurt Busch : Il a gagné à Martinsville, il a parfaitement représenté la NASCAR à l’Indy 500, mais les problèmes mécaniques qu’il rencontre sont un frein à un meilleur classement.

Danica Patrick : Elle profite des conseils distillés par Kevin Harvick. Peut-elle faire mieux en course avec un top-5 ? Si son moteur n’est pas transformé en barbecue géant pour les spectateurs, elle peut prétendre à de meilleurs résultats.

Les propos tenus dans cet article sont ceux de l’auteur et ne reflètent pas nécessairement la position d’US-RACING.

mattis Praesent Nullam Phasellus sem, tristique ut