Martin Truex Jr. enfin dans la bonne direction ?

Sur le Dover International Speedway, Martin Truex Jr. a pris la sixième place, son meilleur résultat et son second top-10 de la saison. Vingt-cinquième du classement à mi-parcours dans cette saison régulière avec un abandon à Daytona, il y a urgence pour le pilote de la Furniture Row Racing s’il veut que cette équipe fasse le Chase pour la seconde année de rang.

Avant la course de Dover, le meilleur résultat de Martin Truex Jr., n’était qu’une dixième place à Richmond, lors de la neuvième épreuve de la saison. Son deuxième meilleur résultat ? Une quatorzième place à Las Vegas. L’ancien pensionnaire de la Michael Waltrip Racing abordait donc la treizième levée de la saison avec deux top-15 seulement. Un bilan bien maigre pour un candidat potentiel au Chase.

“Au final c’est une bonne journée”, confiait le natif du New Jersey à l’issue de l’épreuve de Dover, qu’il considère comme son épreuve à domicile. “Nous nous sommes battus dès le début en perdant de la tenue de route pendant un long moment, mais notre chef d’équipe, Todd Berrier, a fait du bon travail et a pris les bonnes décisions tout au long de la course pour terminer fort.”




Parti seizième, le double vainqueur en Sprint Cup, dont cette épreuve de Dover en 2007, s’est battu dans le top-15 pendant tout le premier quart de la course avant de gagner de la vitesse et de se rapprocher du top-10.

“À un moment nous avons perdu l’adhérence à l’arrière droit et nous rebondissions comme un ballon de basketball”, indiquait Martin Truex Jr. au moment de faire le bilan de sa course au micro de nos confrères de MRN. “Mais encore une fois Todd Berrier et Cole Pearn, l’ingénieur, ont fait les bons ajustements et nous sommes redevenus compétitifs.”

Lors de la dernière neutralisation, Todd Berrier a choisi de ne pas repasser par les stands ce qui a fait progresser Martin Truex Jr. en huitième position au moment de la relance.

“C’était la bonne décision et cela nous a donné l’occasion de gagner d’autres positions”, ajoute le pilote de la petite équipe basée à Denver dans le Colorado. “Depuis le début de saison, une chose est constante, nous avons de très bons arrêts et aujourd’hui n’a pas fait exception. Quand vous rentrez dans les stands, vous savez que vous avez une chance de gagner quelques positions.”

Le plus dur commence maintenant pour Martin Truex Jr. qui doit retrouver régulièrement les top-10 et de la vitesse pour espérer revenir au championnat et décrocher une place en playoffs en remportant une course, pourquoi pas sur un circuit routier, théâtre de sa seconde victoire en carrière, c’était à Sonoma la saison dernière.

venenatis tristique nec elementum vulputate, et, at dolor.