Carl Edwards résiste à Jeff Gordon à Sonoma !

Alors qu’il n’était pas présenté comme l’un des favoris de la course routière de Sonoma en NASCAR Sprint Cup Series, Carl Edwards s’est imposé pour la seconde fois de la saison, devenant ainsi le dixième vainqueur différent en dix ans sur le tracé routier californien. Jeff Gordon a tout tenté dans les derniers tours de la course, en vain.

Après une victoire à Bristol, Carl Edwards, s’est de nouveau imposé cette saison en résistant aux pilotes les plus chevronnés sur les circuits routiers au premier rang desquels Jeff Gordon, qui n’a pu poursuivre la série de cinq victoires consécutives de la Hendrick Motorsports.

Carl Edwards s’impose finalement avec 592 millièmes d’avance sur Jeff Gordon, qui consolide ainsi sa place de leader du classement général. Si Dale Earnhardt Jr. n’est pas un habitué des circuits routiers, il termine troisième et décroche son premier top-10 à Sonoma, son meilleur résultat avant cette année était une onzième place en 2010. Le pilote de la Hendrick Motorsports égale son meilleur résultat en carrière obtenu en 2003.




Jamie McMurray et Paul Menard complètent le top-5, alors que Kasey Khane, Jimmie Johnson, Marcos Ambrose, Greg Biffle et Clint Bowyer complètent le top-10 d’une course très fluide dans sa première moitié, puis très hachée par la suite.

Sur circuit routier la stratégie est assez simple à lire, il faut passer le moins de temps possible dans les stands, à Sonoma les pilotes peuvent rallier l’arrivée en ne faisant que deux arrêts. Si la stratégie est plutôt claire lorsque le drapeau vert initial perdure, celle-ci évolue au gré des neutralisations et ce fut de nouveau le cas cette année à Sonoma.

Si Jamie McMurray a mené les premiers tours de la course, AJ Allmendinger a trouvé l’ouverture à l’épingle à la fin du neuvième tour pour prendre la tête de l’épreuve jusqu’au tour 22 et la prise de pouvoir de Kevin Harvick qui a vu la première neutralisation intervenir alors qu’il était en tête et devait effectuer son premier arrêt de la journée.

Le pilote de la Stewart-Haas Racing a connu le même soucis lors de la deuxième neutralisation au tour 60. Ces deux neutralisations ont été causées par des casses moteur, Landon Cassill au tour 35, puis Ryan Truex lors de la deuxième intervention de la voiture de sécurité.

Comme de coutume Kevin Harvick a connu des problèmes dans les stands avant d’être éliminé au tour 82 lorsqu’il a percuté Clint Bowyer à l’épingle, ce dernier étant en tête à queue poussé par Jamie McMurray pour prendre la troisième place de l’épreuve derrière Marcos Ambrose et Carl Edwards.

Peu à l’aise sur les circuits routiers, Matt Kenseth a connu une nouvelle fois une épreuve difficile en détruisant sa voiture dans le muret de pneumatiques, sorti par Dale Earnhardt Jr.. Le pilote de la Joe Gibbs Racing termine la course en avant dernière position et voit ainsi le trio de tête s’échapper au classement général.

Grâce à sa deuxième place Jeff Gordon compte désormais 580 points, vingt unités de plus que son coéquipier Jimmie Johnson et 25 de mieux que Dale Earnhardt Jr.. Quatrième Matt Kenseth compte désormais 65 points de débours sur le quadruple champion de la Sprint Cup.

commodo Aliquam sem, id, ultricies Aenean Lorem