Brad Keselowski double la mise au Kentucky

En fin de course les stratégies ont divergé, mais cela n’a pas empêché le champion 2012 des NASCAR Sprint Cup Series de s’imposer sur le Kentucky Speedway à l’occasion des Quaker State 400, dix-septième manche de la saison 2014. Le pilote du Team Penske signe ainsi son second succès, que ce soit sur cette piste ou cette saison.

Parfois la voiture la plus rapide ne gagne pas la course. Ce soir au Kentucky Brad Keselowski était le plus rapide, a dominé et s’est imposé après une remontée de six places dans les 47 derniers tours.

“Notre voiture était incroyable”, confie Keselowski quelques instants après sa seconde victoire de la saison qui lui garantit une place en playoffs. “L’équipe a fait du super travail aujourd’hui. Je veux simplement les remercier d’avoir une voiture aussi bonne. Je suis très fier de tout le monde.”




Parti de la pole position, Brad Keselowski mène les 27 premiers tours, jusqu’au crash de Denny Hamlin dans le virage n°4, pour ce qui est le premier drapeau jaune de la journée, qui fait également office de competition caution à cause de la pluie qui s’est abattue sur la piste plusieurs heures avant le départ.

Les stratégies dans les stands ont varié puisque les pilotes du top-10 ont choisi de ne changer que deux pneumatiques contre quatre aux autres pilotes dans le tour du leader.

Leader lors de la relance au tour 34, Keselowski contrôle son début de course et mène de 3,5 secondes sur Kevin Harvick après 60 des 267 boucles couvertes.

Au 77ème tour Kyle Larson perd son pneumatique avant droit et tape le mur dans le virage n°2 ce qui contraint les officiels à sortir le drapeau jaune. Le peloton repasse une nouvelle fois par la voie des stands, cette fois-ci pour quatre pneumatiques neufs. Joey Logano bat Brad Keselowski dans les stands, Kyle Busch, Ryan Newman et Kasey Kahne complètent le top-5.

Si Joey Logano relance en tête, Brad Keselowski relance en tête pour rapidement compter plus de deux secondes d’avance après la marque du centième tour.

Suite à un débris dans les virages n°3 et 4, la voiture de sécurité fait une nouvelle apparition en piste et les pilotes en profitent pour ravitailler une fois encore. Brad Keselowski perd de nouveau la tête au profit de Joey Logao. Suivent Ryan Newman, Kyle Busch, Brad Keselowski et Dale Earnhardt Jr..

Il ne faut que quinze tours à Brad Keselowski pour effacer ses trois places de retard et prendre la tête du peloton. Au tour 154 Aric Almirola, Alex Bowman et Jamie McMurray apportent le troisième drapeau jaune de la soirée tandis que les leaders en profitent pour changer les pneumatiques du côté droit. Une fois encore Joey Logano bat son coéquipier dans cet exercice.

Lors de la relance du tours 161 Brad Keselowski n’a besoin que de deux boucles pour reprendre l’avantage sur son coéquipier en tête de l’épreuve, sa marche en avant est interrompue au 177ème passage par un tête à queue de David Stremme.

Le natif de Rochester Hills est toujours leader au tour 215 lorsqu’Aric Almirola tape le mur dans le virage n°1 pour ce qui est déjà la sixième neutralisation de la soirée. Cette neutralisation permet aux pilotes de repasser par la voie des stands alors qu’ils n’étaient qu’à quelques tours de le faire sous drapeau vert.

Kyle Busch, Ryan Newman et Dale Earnhardt Jr., qui venaient de s’arrêter juste avant l’incident restent en piste et héritent donc des trois positions de tête.

Paul Menard bat Matt Kenseth et Brad Keselowski dans les stands pour repartir en quatrième position.

Lors de la relance du tour 220 Kyle Busch doit contrôler Ryan Newman et Dale Earnhardt Jr. alors que les pilotes du Team Penske viennent de plus loin. Au fur et à mesure des tours Brad Keselowski est en mesure d’effacer son retard et reprend finalement les commandes au tour 249 pour s’imposer avec 1,015 seconde d’avance sur Kyle Busch pour ce qui est sa seconde victoire de la saison après celle obtenue à Las Vegas au début du mois de mars.

La célébration de fin course fut interrompue quelques minutes par Brad Keselowski en personne qui s’est rué au centre médical du circuit après s’être ouvert la main avec une bouteille de Champagne. Quatre points de suture et un changement de combinaison plus tard il est de retour pour la fin de la fête.

“Nous jouions avec des bouteilles de Champagne et j’ai dit que nous devrions nous amuser avec des bières”, concède Brad Keselowski. “Une des bouteilles a cassé et m’a ouvert la main. Ce n’est pas très grave.”

Kyle Busch, Ryan Newman, Matt Kenseth et Dale Earnhardt Jr. complètent le top-5 de la course alors que Jeff Gordon, Kevin Harvick, Kasey Kahne, Joey Logano, qui a perdu un cylindre en toute fin d’épreuve, ainsi que Jimmie Johnson sont dans les dix premiers.

Jeff Gordon conserve les commandes du championnat avec 24 points d’avance tant sur Jimmie Johnson que Dale Earnhardt Jr., Brad Keselowski est à 58 unités, Matt Kenseth à 63.

venenatis consequat. quis, amet, at dolor ut