Première victoire en carrière pour Denis Dupont !

Au cours d’une course ELITE 2 hachée par de nombreuses neutralisations, c’est le jeune Belge Denis Dupont qui s’est imposé, décrochant ainsi sa première victoire en NASCAR Whelen Euro Series. Le pilote du Racing Club Partners – Marc VDS coupe la ligne d’arrivée devant Marsilio Canuti et Maxime Dumarey pour le podium.

Si Denis Dupont s’est imposé en doublant à plusieurs reprises ses adversaires, il n’a pas été celui qui a le plus dépassé, puisque Thomas Ferrando a fait une remontée jusqu’en cinquième position après des qualifications ratées.

“C’était une très bonne course”, affirme le vainqueur des Whelen 75, pour son cinquième départ dans la discipline. “Tout le monde a été très sport sur la piste. Nous avions une voiture très rapide et nous avions une belle avance quelques instants avant l’avant-dernière neutralisation. Nous avons bien géré les relances qui étaient des moments clés de la course.”




Stienes Longin termine quatrième devant Thomas Ferrando qui a une expérience sur ovale pour avoir roulé aux États-Unis d’Amérique, notamment à Bowman Gray Stadium.

Si Maxime Dumarey mène les premiers tours, il ne faut que sept tours à Denis Dupont pourtant parti en quatrième position pour prendre la tête, mais il ne peut valider son dépassement puisque le drapeau jaune sort avant qu’il n’ait eu le temps de couper la ligne de départ arrivée. En conséquence lors de la relance, Maxime Dumarey mène la meute avec son compatriote sur la première ligne.

La première neutralisation est due à un contact entre Gianmarco Ercoli et Alex Fabiano.

L’Italien Marsilio Canuti, troisième lors de la relance, dépasse Denis Dupont pour la première place, puis Maxime Dumarey pour la tête de course, avant de céder de nouveau face à Denis Dupont. Pendant ce temps Thomas Ferrando dépasse un à un ses adversaires à l’extérieur et remonte en huitième position au moment de la deuxième neutralisation causée par un accident entre Léonard Vernet et Philippe Baudinière. Ce dernier est contraint à l’abandon, car sa voiture est endommagée.

Après avoir fait rouler la voiture de sécurité pendant plusieurs tours, la direction de course choisit de déployer le drapeau rouge pour retirer la Ford Mustang n°13 de Philippe Baudinière coincée dans le virage n°4.

Lors de la relance Denis Dupont s’empare de nouveau des commandes par l’extérieur, mais la neutralisation ressort de suite, car Ulysse Delsaux est trop lent sur la relance.

Au tour 88 Dumarey reprend l’avantage au drapeau vert devant Marsilio Canuti et Dider Dupont avant un nouvel accrochage cette fois entre Erika Monforte et Miguel Angel Dasi Perez.

Eric Quintal y est lui aussi allé de son tête-à-queue dans une fin de cours des plus hachée qui a vu la procédure du green-white-checkered appliquée suite à un accrochage entre Didier Bec et Erika Monforte.

Un nouvel accrochage entre Alex Fabiano et Francesca Linossi crée la septième et dernière neutralisation, la direction de course décidant au grand mécontentement du public qui a sifflé la décision, de terminer la course sous régime de drapeau jaune, alors qu’une relance sous green-white-checkered était totalement possible.

Grâce à son meilleur tour, Denis Dupont partira de la pole position demain devant Maxime Dumarey, Marsilio Canuti, Stienes Longin et Thomas Ferrando pour le top-5.

consequat. id commodo in id, mattis suscipit leo ipsum