Denis Dupont double la mise à Tours

Le jeune pilote belge de 21 ans, Denis Dupont a remporté sur le Tours Speedway sa seconde victoire en carrière en NASCAR Whelen Euro Series grâce à sa victoire lors des Tours Événements 75, réalisant ainsi le sweep sur l’ovale français, puisqu’il avait remporté la première course hier, les Michelin 75.

Les pilotes belges ont mis à l’honneur leur pays lors de la dernière course du week-end disputé sur le Tours Speedway en NASCAR Whelen Euro Series à l’occasion des Tours Événements 75 avec la victoire de Denis Dupont. Le pilote de la Toyota Camry n°32 du Racing Club Partners – Marc VDS double devance son compatriote Stienes Longin. Un temps dans le top-3 avec ses compères belges, Maxime Dumarey termine finalement sixième.

C’est le Brésilien Marçal Melo qui complète le podium alors que Philipp Lietz et Alex Fabiano sont dans le top-5. Léonard Vernet, Eric Van de Vyver, Francesca Linossi et Thomas Ferrando complètent le top-10.




La pluie n’est pas venu perturber cette course qui s’est déroulée sur une piste allant en s’asséchant avec des pilotes en pneumatiques slicks. Parti de la pole position, Denis Dupont a mené les premiers tours avant de céder face à Marsilio Canuti qui a passé coup sur coup Gianmarco Ercoli et Denis Dupont pour prendre la tête de l’épreuve. Le pilote CAAL Racing a aussi pris l’avantage sur le poleman qui s’est alors retrouvé troisième.

La domination des deux Transalpins est de courte durée puisqu’ils s’accrochent au tour 14, ce qui contraint les officiels à sortir la voiture de sécurité pour la première fois de la course. La Belgique succède alors à l’Italie en tête de l’épreuve avec Denis Dupont qui mène devant Thomas Ferrando et Maxime Dumarey.

“Les conditions étaient délicates dans les premiers tours”, déclare le vainqueur du jour. “Un retardataire m’a gêné et j’ai perdu deux places avant de retrouver la tête au moment de la première intervention de la voiture de sécurité. J’ai toujours relancé en tête en étant tout le temps un peu plus vite que les autres. Je suis resté devant malgré les retardataires. En fin de course j’ai perdu de la puissance, mais Stienes Longin a été très fair-play jusqu’au bout. Je suis heureux de faire un doublé, un meilleur tour et une pole position sur mon week-end de course.”

Le jeune français sera l’auteur de la deuxième neutralisation de la course au tour 51 lors d’une touchette avec Joseph Cozella et Maxime Dumarey. Thomas Ferrando est alors contraint de passer par les stands pour réparer ce qui lui fait perdre trois tours qu’il ne sera jamais en mesure de rattraper.

La course est relancée à onze tours du but et Denis Dupont résiste à son compatriote pour décrocher la victoire. Un accident une fois le drapeau blanc du dernier tour franchi, impliquant Erika Monforte, Didier Bec et Amir El Age fige définitivement les positions.

ipsum venenatis ut Praesent eleifend dictum Praesent Curabitur