Première victoire en NASCAR pour Mathias Lauda !

C’est sous une pluie continue que s’est déroulée les Michelin 75, seconde épreuve ÉLITE 1 du Tours Speedway version 2014 en NASCAR Whelen Euro Series. Auteur d’un dépassement exceptionnel à l’extérieur sur l’Espagnol Ander Vilariño, l’Autrichien Mathias Lauda s’est imposé pour la première fois de sa carrière en NASCAR dans ce qui était sa seconde course sur ovale.

Après la première victoire d’Ander Vilariño sur ovale hier, c’est l’Autrichien Mathias Lauda qui a écrit une page de l’histoire de la NASCAR en remportant la première disputée sur ovale sous la pluie sur le Tours Speedway. Le pilote de l’équipe DF-1 Racing by B66 a choisi la trajectoire extérieure pour dépasser un à un ses adversaires, notamment Ander Vilariño pour la tête de l’épreuve à quelques tours de l’arrivée.

L’Autrichien, qui pilote la Chevrolet SS n°66 de l’équipe DF-1 Racing by B66, remporte sa toute première victoire en NASCAR Whelen Euro Series avec 0,667 seconde d’avance sur Ander Vilariño alors que le Brésilien Victor Guerin complète le podium. Double vainqueur l’an dernier, Frédéric Gabillon doit se contenter de la quatrième place, devant Freddy Nordström. Parti de la sixième place, Borja Garcia a pris la sixième place devant Bas Leinders, Anthony Kumpen, Bert Longin et Nicolo Rocca pour le top-10.




“Hier j’étais rapide, mais je n’ai pas pu me rapprocher du podium”, confie Mathias Lauda à l’issue de sa victoire. “Cependant, ma voiture était bonne pour un bon résultat. Je me sentais bien. J’ai essayé de sa sauver mes pneumatiques dans la première partie de la course, puis j’ai attaqué et après la dernière relance j’ai trouvé que la ligne extérieure était la plus rapide. Je suis très heureux de ma première victoire en NASCAR.”

Parti de la pole position, Borja Garcia conserve le commandement au drapeau vert, mais prend immédiatement la pression d’Ander Vilariño, qui finit par passer après une dizaine de tours. L’Espagnol s’échappe alors et compte jusqu’à quatre secondes d’avance au moment de la première neutralisation au tour 42 provoquée par un tête-à-queue de Carole Perrin.

Lors de la relance le pilote de la Chevrolet SS n°2 de l’équipe TFT – Banco Santander conserve le commandement de l’épreuve, mais est de nouveau stoppé dans son élan au tour 54 lorsque Nicolo Rocca pousse Eddie Cheever III en tête-à-queue. Pierre Roché ne peut éviter la voiture arrêtée sur la piste de Cheever, résultat c’est l’abandon pour les deux pilotes.

Du fait de sa poussette en début d’action Nicolo Rocca est pénalisé par la direction de course et doit partir de l’arrière du peloton lors de la relance. Cela ne l’empêche pas de remonter jusque dans le top-10 sous le drapeau à damier, alors que la pluie redoublait sur la piste.

nec felis venenatis, id, venenatis commodo accumsan amet, efficitur. elit. sem,